Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De Skolanet

  • : Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • : Blog d'informations sur le e-learning et les TICE !
  • Contact

Découvrez Lectora en français

Lectora est un outil auteur qui permet de produire rapidement des contenus e-learning de grande qualité. Parmi les nombreux atouts de Lectora, la publication au format HTML est un plus pour développer dans un format particulièrement adapté au mobile learning.

Les démonstration s'appuient sur un exemple de module de formation destiné à un usage sur  tablettes.


Programme des séminaires en ligne (prévoir 30 à 45 minutes selon les questions) :
Mardi 22 et 29 novembre à 11h00.
Mardi 6 et 13 décembre à 11h00
Des séances à votre convenance sont envisageables au besoin.

 

S'inscrire

Recherche

Skolanet.org

Découvrez Skolanet.org

28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 16:13

Comme tout le monde le sait les américains (c'est un simple constat) sont toujours en avance sur la veille Europe. Quels sont les nouvelles tendances du e-learning, et bien il semble bien que nos bons amis après avoir été les premiers à délocaliser leurs centres d’appels, "dopent " littéralement les centres de soutiens scolaires en Inde. Il ne s’agit donc plus qu’une question de temps avant de voir arriver ce phénomène en France.
      
Petit détour, pendant longtemps, beaucoup on feint d’oublier la célèbre phrase de Napoléon (sauf erreur) : "Le jour où la Chine s'éveillera, le monde tremblera !". En effet, comment -de façon rationnelle- penser que cette fameuse ressource humaine de 1,4 milliards d’individus une fois mobilisé ne serait pas susceptible comme un rouleau compresseur d’écraser tout sur son passage. On a également feint de la même manière l’intelligence de cette culture plusieurs fois millénaire. Les chinois n’étaient-ils pas voués à être nos petites mains. Toutefois au regard de l’actualité, et des délocalisations de laboratoires de recherche, selon M. Louis Gallois lui-même (Président d’Airbus), on est en droit de se demander, comme le dirait une célèbre marionnette, si nos élites ne nous auraient pas menti "à l'insu de notre plein gré" ?
     
Alors vous me dirait que vient faire la Chine dans un billet intitulé "Mon prof / tuteur particulier habite en Inde" ? -titre original de l’article de Judith Bregman-, et bien en dehors de ces petites mains, l’Inde dispose également d’une ressource bon marché qui est l’intelligence de ces centaines de milliers de diplômés (quoi de plus normal pour un pays de plus d’1 milliard d’habitant et qui devrait dépasser la Chine d’ici 2035).  Là aussi, on nous a vendu l’idée de codeurs informatiques incapables d’innover tout juste bon à faire du copier/coller à la chaîne. Pourtant, pour ceux qui suivent l’actualité du web 2.0, certains noms devraient faire mouche : Zoho (suite bureautique en ligne et plus encore), dimdim (vidéo conférence et tableau blanc) et demain tutorVista (cours particuliers en ligne) devraient faire de même… En effet, l’Inde propose aujourd’hui des produits innovants, certains gratuits et des prestations défiants toutes concurrences.
 
tutorVista est donc une entreprise qui fait du soutient scolaire en ligne. Les français connaissent bien ces services qui ont explosés ces dernières années mais qui sont pour l’essentiel du face-à-face pédagogique physique. Ces "600 professeurs" -actuels- collent aux programmes scolaires et sont disponibles 24/24 heures pour répondre aux questions de mathématiques, de sciences et de langue anglaise de ces chers têtes blondes américaines. Ils utilisent pour communiquer Skype, un tableau blanc et un logiciel de partage d’écran. Pour un tarif forfaitaire de 99,99$/mois, vous pouvez solliciter votre tuteur autant que vous le voulez. A titre de comparaison une heure de soutien scolaire coûte de  "40 à 60$" aux Etats-Unis selon Judith Bregman.
 
Bien entendu, la question de la langue et de la culture se pose… Toutefois dans une société mondialisée -même si cela ne fait pas plaisir à tout le monde- la culture ne l’est-elle pas de fait ?
    
Bououh ! Tremblez tuteurs français… tutorVista envisage d’attaquer bientôt le marché Français !
   
   
   
Sources :
   
Micro hebdo -  Judith Bregman - Mon prof particulier habite en Inde - n°502 - 29/11/2007  - page 34-35.
      
tutorVista : http://www.tutorvista.com
     
NBC's Today  Show – Tutors online : http://www.tutorvista.com/press/tvvideo/NNY509204_01.mpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ocarbone 28/01/2008 18:06

euh ... désolé mais la France n'est pas en reste ... je constate en effet la délocalisation des ressources formateurs/tuteurs depuis un minimum de 2 ans. Mais l'origine de cette demande n'est pas seulement a attribuer aux centres de formation qui chercheraient à réduire leur coût. La demande peut en effet venir directement des clients. J'ai notamment déjà entendu "bon je signe pour cette fois, mais si l'année prochaine vous cassez pas les prix je ne reconduirai pas. J'ai conscience que pour me proposer des coûts plus bas, il vous faut allez dans d'autres pays, mais cela ne me genera pas."

Maintenant les US l'ont peut être fait avant la France, mais ce n'est finalement qu'un détail, non ?

ab 29/01/2008 11:52

Effectivement la délocalisation touche tous les aspects du e-learning ! La production des ressources multimédias aujourd’hui et "sans doute" demain le synopsis et le storyboard.  Ceci est d’autant plus vrai que ce mode de formation -aujourd’hui encore- malgré les outils de rapid learning inclus un effet de seuil. Autrement-dit, il est mis en pratique pour beaucoup par des grandes entreprises mondialisées. La langue de travail de ces groupes étant l'anglais, les Indiens, si je reprends cet exemple ont un avantage compétitif non négligeable.Pour autant, comme nos politiques, faut-il envisagé qu’il n’y a plus rien à faire ? Pourtant, c’est ces mêmes politiques qui nous vendent toute la journée que l’économie de demain (pour les occidentaux en tout cas) c’est l’économie de la connaissance.