Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De Skolanet

  • : Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • : Blog d'informations sur le e-learning et les TICE !
  • Contact

Découvrez Lectora en français

Lectora est un outil auteur qui permet de produire rapidement des contenus e-learning de grande qualité. Parmi les nombreux atouts de Lectora, la publication au format HTML est un plus pour développer dans un format particulièrement adapté au mobile learning.

Les démonstration s'appuient sur un exemple de module de formation destiné à un usage sur  tablettes.


Programme des séminaires en ligne (prévoir 30 à 45 minutes selon les questions) :
Mardi 22 et 29 novembre à 11h00.
Mardi 6 et 13 décembre à 11h00
Des séances à votre convenance sont envisageables au besoin.

 

S'inscrire

Recherche

Skolanet.org

Découvrez Skolanet.org

19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 15:56

Le 5 mai dernier, les partenaires sociaux ont fait le point sur les lois de 2003 relatives à la formation professionnelle (Accord National Interprofessionnel – ANI). 
  
Je reprends ici quelques éléments issus de la synthèse effectuée par les partenaires sociaux et qui présentent un intérêt particulier pour le développement du e-learning : 
   
La modularisation permet d’adapter plus aisément le parcours en fonction des besoins.
 
   
La notion de module de formation est de plus en plus concrète. Il ne s’agit plus de positionner des programmes mais de raisonner par briques de formation en phase avec les attentes des entreprises. Cette notion de brique est très familière des concepteurs e-learning. 
  
La productivité pédagogique augmente, raccourcissant les durées.
 
   
Il s’agit donc de toujours mieux raisonner les outils et les démarches pédagogiques. Le recours au e-learning facilitant l’adaptation du rythme de chacun est propice à améliorer cette productivité. Notons par ailleurs que le terme "productivité" est emprunté à la sphère économique et qu’il sous entend une volonté de ne pas négliger les aspects financiers dans la construction des parcours. 
   
En rupture de la logique "un formateur/un groupe", le nombre d’apprenants par groupe diminue ; le mixage de publics de différentes origines participant aux mêmes modules, ainsi mutualisables sur différents parcours de formation, et créant des dynamiques de groupe, se développe.
 
   
La porte ouverte aux LMS ? Le recours à la mise en ligne des contenus et à une réutilisation de ces mêmes contenus dans une approche coordonnée et transversale passera de plus en plus par des solutions informatisées adaptées au contexte pédagogique. 
   
Les innovations pédagogiques se multiplient, avec recours à différentes technologies éducatives (formation ouverte et à distance), auto-formation accompagnée, la simulation, etc. Cependant la question du financement de l’investissement reste posée.
 
    
Le nerf de la guerre… Effectivement, les outils en ligne représentent un investissement non négligeable pour les structures de formation. Pour autant le développement croissant des logiciels libres et les avancées technologiques réduisent peu à peu les coûts. Notons l’exemple de la "simulation" qui fait bien évidemment penser aux serious games que nous avons déjà évoqué. 
   
Pour améliorer ce processus et en certifier les résultats, les évaluations a posteriori se développent ainsi que les démarches qualité. Cependant, malgré les efforts continus dans la programmation, peu d’offres adaptées à la formation en-dehors des horaires de travail apparaissent.
 
    
L’évaluation des formations est une démarche délicate, notamment pour les évaluations « à froid ». Le taux de  retours de questionnaires, lorsqu’ils parviennent à leurs destinataires, est faible et biaise l’évaluation des travaux. La mise en place de démarches qualité doit permettre d’améliorer ces résultats mais leur retranscription en critères d’analyse est parfois délicate. 
    
Le recours au "hors temps de travail", bien qu’encore faible, est croissant sur les dispositifs qui le permettent (5,1 % à 7,1 % sur le DIF portant sur les thèmes prioritaires par exemple) montrant une plus forte implication personnelle des salariés.

    


     
L’augmentation du taux d’équipement et le développement de l’ADSL devrait permettre à terme de développer encore la e-formation sur des créneaux horaires hors temps de travail. 
   
Les perspectives issues de ce bilan laissent imaginer un développement des solutions en ligne. Ne perdons pas de vue que ces solutions devront s’asseoir sur des démarches rigoureuses tant en terme techniques que pédagogiques ou de qualité. 
   
Source :
 
   
Gref de Bretagne : Bilan de l'ANI par les partenaires sociaux...
 
       
Télécharger la synthèse des partenaires sociaux

Partager cet article

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Ingénierie
commenter cet article

commentaires