Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De Skolanet

  • : Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • : Blog d'informations sur le e-learning et les TICE !
  • Contact

Découvrez Lectora en français

Lectora est un outil auteur qui permet de produire rapidement des contenus e-learning de grande qualité. Parmi les nombreux atouts de Lectora, la publication au format HTML est un plus pour développer dans un format particulièrement adapté au mobile learning.

Les démonstration s'appuient sur un exemple de module de formation destiné à un usage sur  tablettes.


Programme des séminaires en ligne (prévoir 30 à 45 minutes selon les questions) :
Mardi 22 et 29 novembre à 11h00.
Mardi 6 et 13 décembre à 11h00
Des séances à votre convenance sont envisageables au besoin.

 

S'inscrire

Recherche

Skolanet.org

Découvrez Skolanet.org

29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 17:05

Edulang J'ai rencontré Michel Nizon, Président de la société Edulang ce 28/05. J'ai été (très bien) accueilli dans les nouveaux locaux de cette PME innovante située à Morlaix (Finistère). Edulang intervient depuis une quinzaine d'année sur le secteur de l'apprentissage des langues. L'activité repose historiquement sur de la distribution de logiciels et CD-Rom mais tend à se développer dans le domaine du e-learning grâce à Audioster.

L'objet de ma rencontre était de mieux comprendre les objectifs de Edulang dans le choix de cette orientation et plus largement d'avoir le regard du concepteur sur l'évolution des apprentissages en ligne. Morceaux choisis...

 

Vous avez fait le choix de développer une nouvelle approche de la formation en anglais par Internet avec Audioster. Comment cela fonctionne-t-il ?

Il faut bien comprendre qu'Audioster n'est pas un outil d'apprentissage mais un outil d'entraînement pour les langues. Pour reprendre Michel Perrin, à la manière d'un sport, la pratique d'une langue doit être régulière pour entretenir ses compétences et progresser. Audioster s'adresse donc à des personnes ayant des connaissances de base en anglais.

Edulang - Audioster

Audioster est une plateforme de modules en ligne. Chaque module s'appuie sur un reportage audio issu de Voice of America. L'apprenant peut choisir son thème d'étude et/ou travailler selon son niveau à partir de tests (QCM, Drag and Drop, Textes à trous ...). Un tutorat automatique sous forme de feedback remotive l'apprenant, l'intégration à un LMS pour un tutorat plus individualisé est possible puisque les modules d'Audioster sont SCORM. L'intégration aux plateformes Moodle, Claroline ou Syfadis est particulièrement facilitée.

Edulang - Audioster


M. Nizon, en quoi Audioster se différencie-t-il des programmes classiques d'apprentissages assistés par ordinateur ?

Audioster s'appuie sur le quotidien et le réel dans la construction des modules proposés.

Tout d'abord le choix de construire des modules sur les sujets d'actualités permet d'éviter les phénomènes d'usure que l'on rencontre souvent dans les apprentissages des langues. Ainsi, Audioster traite chaque jour d'un sujet différent.

Réel ensuite car il ne s'agit pas ici de se spécialiser dans l'anglais classique ou l'anglais US ou néo-zélandais mais d'acquérir l'anglais international grâce à la diversité des locuteurs.

Il en résulte des possibilités d'apprentissages individualisées, chacun peut construire sa formation au gré des sujets qui l'intéressent et des accents pour lesquels il souhaite un « travail sur l'oreille ». Sur cette idée de travail sur les accents, il sera prochainement possible d'effectuer une sélection de modules à partir d'une typologie d'accents.

 

Les plateformes de mises à disposition de contenus multimédias se multiplient. L'accessibilité à une multitude d'outils est-t-elle de nature à modifier les apprentissages ?

Les plateformes type Youtube ou les réseaux sociaux comme Facebook vont être de plus en plus spécialisés. Cela facilitera certes l'accès même il ne faut pas perdre de vue qu'il ne s'agit là que d'outils de formation. Les outils ne se substituent pas à l'enseignant. Il s'agit d'intégrer intelligemment ces outils dans une démarche pédagogique globale, celle-ci pouvant prendre forme sur Internet, au travers de réseaux sociaux ou de communautés de pratiques par exemple.

 

Faut-il voir Internet comme un gigantesque LMS ?

Tout à fait. Les contenus deviennent de plus en plus interopérables et permettent un suivi des progressions des apprenants. Internet apporte un plus en matière d'asynchronisation. Le travail en communauté est aussi un vecteur important de la formation au même titre que la dynamique de groupe que l'on peut favoriser par des regroupements.

 

Ces réseaux sont souvent gratuits, quel modèle d'affaire pour les entreprises telles que la votre ?

Le e-learning est aujourd'hui élitiste et très cher. Il y a là un paradoxe dans la mesure où le nombre de clients potentiel est bien plus important que dans la formation classique. Cette dérive spéculative est dangereuse pour l'avenir du e-learning. Celui-ci n'est pas un outil de luxe. Il permet certes un produit « propre » mais dont le coût marginal reste mesuré compte-tenu du nombre d'utilisateurs visés.

Le modèle d'affaire doit tenir compte de ce phénomène. Pour une entreprise telle qu'Edulang, la tarification joue un rôle essentiel. Elle doit être adaptée à chaque catégorie de client. Les établissements scolaires ont ainsi un tarif inférieur - de l'ordre de 7€/an par étudiant pour 200 étudiants - aux particuliers, environ 70€/an. Le modèle s'appuie également sur une stabilité des tarifs mais avec un service toujours plus performant et de plus en plus riche en contenu.

Concernant la gratuité, elle fait partie du jeu, pour notre part, la leçon du vendredi est en accès libre.

Edulang

 

Les prestataires e-learning ont encore de beaux jours devant eux alors ?

Oui s'ils ne perdent pas de vue le métier de pédagogue. Les fournisseurs s'engagent parfois très vite dans des négociations avec les directeurs financiers sans consulter les formateurs sur le terrain. La recherche d'industrialisation des contenus peut conduire à une vision strictement économique. Le bilan de cette option peut être désastreux pour l'avenir du e-learning qui pourrait alors être vite dénigré en raison de ses coûts et de son inutilité pédagogique.
La non prise en considération des acteurs de la formation est un facteur important d'échec. Que ce soit sur le plan pédagogique mais parfois aussi simplement technique.

 

Que propose Edulang dans ce sens ?

Nous basons notre travail sur 3 préalables. Des outils techniquement simples et fiables, pas d'installation ou de plugin par exemple, des outils qui intègrent des notions ergonomiques pour faciliter la navigation sur la plateforme et enfin l'intégration de l'outil dans le métier de l'enseignant.

 

On sait que certains sont résistants voire réfractaires à ces usages...

Oui mais il est désormais impossible de ne pas tenir compte de l'évolution technologique. Les livres de demain sont dans les ordinateurs et les terminaux mobiles. Le manque de maîtrise se rattrape et Edulang accompagne les enseignants qui connaissent des difficultés vis-à-vis de ces changements.

 Edulang - Michel Nizon

Michel Nizon, pour conclure sur l'avenir de la e-formation ?

Tout d'abord, les institutions interviendront de moins en moins dans les financements. Chaque individu devra investir dans sa formation. C'est particulièrement le cas dans le domaine des langues car l'utilité de la formation est à cheval entre la sphère professionnelle et la sphère privée. L'investissement du formé se fera également en terme de temps avec un probable accroissement de la formation en dehors du temps de travail.

Deuxièmement, le développement d'Internet va s'orienter vers la construction sociale et l'accessibilité totale. Internet s'appuiera sur une mise en relation permanente et dynamique, vers l'accentuation des communications et des échanges... renforcés par la démocratisation des accès via les terminaux mobiles comme les téléphones portables. Cela aura un impact sur le rapport à la formation qui pourra se faire plus facilement encore dans les transports, les salles d'attente ... « une forme d'ubiquité totale ».
Le e-learning se développera probablement si les concepteurs savent intégrer aspects économiques et aspects pratiques dans la construction de leurs contenus.

 

Propos recueillis par JF Le Cloarec qui  vous invite à découvrir Edulang et ses produits :

Visiter la boutique Edulang

Voir le blog de Edulang

Faire connaissance avec Audioster

Partager cet article

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Acteurs du e-learning
commenter cet article

commentaires