Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De Skolanet

  • : Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • : Blog d'informations sur le e-learning et les TICE !
  • Contact

Découvrez Lectora en français

Lectora est un outil auteur qui permet de produire rapidement des contenus e-learning de grande qualité. Parmi les nombreux atouts de Lectora, la publication au format HTML est un plus pour développer dans un format particulièrement adapté au mobile learning.

Les démonstration s'appuient sur un exemple de module de formation destiné à un usage sur  tablettes.


Programme des séminaires en ligne (prévoir 30 à 45 minutes selon les questions) :
Mardi 22 et 29 novembre à 11h00.
Mardi 6 et 13 décembre à 11h00
Des séances à votre convenance sont envisageables au besoin.

 

S'inscrire

Recherche

Skolanet.org

Découvrez Skolanet.org

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 10:26

http://u.jimdo.com/www101/o/s5df61aaf6c22940b/emotion/crop/header.jpg?t=1306253638

 

Retour des étés-TIC de Rennes où je n’ai malheureusement pu passer qu’une journée. J’ai participé en matinée à un atelier portant sur les cultures populaires et le numérique. Après quelques échanges nourris, nous sommes parvenus à une synthèse que je tenais à partager ici car elle aborde des concepts de manipulation d’informations susceptibles de se retrouver dans les démarches pédagogiques.

En terme de méthode nous avons procédé sous forme d’une discussion à bâtons rompus. Au cours de cette discussion chaque participant a rédigé quelques notes qui ont alimenté une cartographie des échanges :

 

http://www.skolanet.com/skolablog/etestic2.JPG

 

Notre discussion a tout d’abord cherché à préciser quelques notions. Nous avons retenu 3 angles de vue pour aborder es cultures populaires. Une forme de culture populaire peut trouver son expression dans le domaine du folklore et de la tradition et  participer à la construction d’une forme d’identité et d’appartenance à un groupe. De même, les habitudes et les pratiques confortent cette expression. L’élément populaire peut aussi trouver sa place dans le champ des arts, nous avons noté par exemple le caractère populaire des chansons de Brel. Enfin, nous avons souligné l’émergence d’une culture populaire numérique, la massification de l’usage de Facebook en est la pleine illustration.

Nous nous sommes également penché sur les raisons qui caractérisent le Populaire. Nous avons identifié l’accès facile à cette culture, du fait de sa gratuité ou d’une forme limitée du droit d’auteur par exemple. L’accès pour le plus grand nombre est également un élément fondamental de cette expression populaire. Enfin, la démocratisation et la convergence des terminaux d’accès à la culture est accélérateur de diffusion massive.

 

En quoi le numérique change-t-il notre relation aux cultures populaires ? Nous avons alimenté notre discussion  par des termes mettant en évidence les éléments communiquants du numérique : enrichissement, participation, transmission, reproduction, internationalisation… et j’en oublie certainement. Mais force est de constater que le numérique est un vecteur facilitateur d’accès aux cultures populaires. A l’image des contes et légendes qui se transmettaient oralement de familles en familles, la culture populaire se construit par le plebiscite des internautes. De plus, leur capacité à reproduire, fidèlement ou pas, les éléments culturels qu’ils estiment remarquables en augmente la diffusion.

 

Cela nous a conduits à raisonner les enjeux pour maintenir cette relation au sein de la toile. Elle doit rester un lieu virtuel et immatériel où chacun peut trouver une place. Chaque citoyen lambda peut prendre en main les outils pour se constituer son propre univers culturel, son espace propre de consultation, de communication ou d’expression. Enfin , les cultures populaires s’enrichiront à condition de maintenir la capacité de multiplier les avis et les regards pour que l’expression populaire conserve une diversité propice à un développement culturel qui garde son sens.

Face à ces enjeux nous avons identifié quelques risques qu’il convient de citer :

-          Le problème de l’e-exclusion et de la fracture numérique

-          Les risques de détournements des usages à des fins publicitaires voire politique

-          Les difficultés de vérification des informations, toutefois limitée compte-tenu des la réactivité des acteurs du web à corriger les erreurs (pymouss, wikipedien)

 

En conclusion, le web numérique peut s’avérer un terrain propice à l’expression des cultures populaires. N’hésitons pas pour ce faire à  détourner les usages de certaines applications, à l'origine, les post-it ne sont pas un outil de travail collaboratif ou de restitution et pourtant...

 

http://www.skolanet.com/skolablog/etestic1.JPG

 

 

En savoir plus :

 

Le blog de pymouss : http://pymouss.blogspot.com/

Le site des Etés TIC

Partager cet article

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Internet
commenter cet article

commentaires