Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De Skolanet

  • : Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • : Blog d'informations sur le e-learning et les TICE !
  • Contact

Découvrez Lectora en français

Lectora est un outil auteur qui permet de produire rapidement des contenus e-learning de grande qualité. Parmi les nombreux atouts de Lectora, la publication au format HTML est un plus pour développer dans un format particulièrement adapté au mobile learning.

Les démonstration s'appuient sur un exemple de module de formation destiné à un usage sur  tablettes.


Programme des séminaires en ligne (prévoir 30 à 45 minutes selon les questions) :
Mardi 22 et 29 novembre à 11h00.
Mardi 6 et 13 décembre à 11h00
Des séances à votre convenance sont envisageables au besoin.

 

S'inscrire

Recherche

Skolanet.org

Découvrez Skolanet.org

1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 14:04

http://www.digitalpublishing.de/france/images/dp_logo.jpgJ’ai eu le plaisir de rencontrer le week-end dernier Alan Nobili, Directeur général de Digital publishing France. Cette entreprise affirme son activité comme suit :  « nous vous proposons un logiciel et des solutions spécialement conçus pour un apprentissage des langues en ligne vraiment efficace. ».  Au-delà du partage de nos impressions sur la langue bretonne et de l’initiative de Skolanet en la matière, nous avons échangé sur la formation en ligne des langues. 

 

 

La tendance s’oriente clairement sur le blended learning. L’apprentissage des langues en toute autonomie par des seuls  supports en ligne ne semble pas suffisant. En ce sens Alan rejoint les propos tenus par Michel Nizon lors des rencontres bretonnes du e-learning. En effet, le risque d’échec lors de la poursuite d’un parcours en ligne est encore important malgré la qualité grandissante des supports proposés. Encadrer l’apprenant, l’accompagner au quotidien, partager sa progression sont des facteurs motivationnels permis par les solutions en blended-learning. Au-delà de ces facteurs motivationnels propice à la mémorisation des contenus, le blended-learning permet des expressions que l’apprentissage en ligne seul ne permet pas : "En classe, nos formateurs permettent aux apprenants de mettre en pratique leurs compétences acquises en autoformation grâce à des jeux de rôle et des exercices de conversations professionnelles.".


Outre ces considérations à orientation pédagogique, nous avons évoqué la position des organismes financeurs à propos de la formation à distance. Il parait aujourd’hui clair pour les financeurs que les solutions orientées e-learning offrent toutes les garanties en matière de qualité de formation. L’efficacité des dispositifs mis en œuvre est reconnue et les modalités de formation en ligne intégrées. La difficulté réside sans doute dans la multiplicité des procédures selon les interlocuteurs. Sur le plan de l’organisation de la formation en premier lieu, par exemple certains organismes exigent un PIF (Protocole individuel de formation) et d’autres pas. Concernant la justification des temps de formation en second lieu. Si certains organismes se satisfont des temps de connexion de chaque apprenant, d’autres exigent un reporting beaucoup plus complet. Mais quelle que soit la demande, Alan Nobili précise qu’ »il faut pouvoir justifier ». J’ai évoqué plus haut les rencontres bretonnes des TICE et du e-learning. Une partie des débats avait porté sur l’avenir des plateformes LMS (En l’occurrence Syfadis) face au choix du « full web » (voir en vidéo ici - minute 16' environ). L’exigence du reporting semble confirmer la nécessité des plateformes comme outil de gestion et de justification des formations dispensées. Ceci est valable au niveau de la formation continue et pour des actions très orientées FOAD. L’utilisation d’une plateforme comme outil support de ressources pour les  formations en présentiel, n’en déplaisent aux défenseurs des ENT (Environnement numérique de Travail), est peut-être moins pertinente compte-tenu de la richesse des solutions de partages accessibles sur la toile.

 

http://digitalpublishing.files.wordpress.com/2007/06/alan_pola1.jpg?w=420&h=500

 

Je souhaitais aussi  aborder avec Alan le marché de la formation en France. « Marché » et « Formation », ces 2 termes peuvent pourtant paraitre antagonistes vus sous un angle éthique. Mais sil ‘on porte un regard plus économique, et que l’on accède à cette logique de marché, on se rend compte que le marché français semble bel et bien faussé. La mise en œuvre de procédures administratives différentes, la disparité des soutiens publics selon les centres, les choix  politiques sur les secteurs à financer...en perturbent le fonctionnement. Cela pose finalement peu de problèmes dans un contexte franco-français, chaque acteur de la formation intègre les variables du marché dans son ingénierie de formation. L’approche est plus complexe dans le cadre la formation en ligne qui a vocation à s’ouvrir à l’international, et c’est le cas des langues. Ainsi, comment viser une offre adaptée alors même que les segments de la cible sont  disproportionnés les uns par rapport aux autres ? De nombreuses incertitudes planent sur l’organisation du marché, par conséquent le prix du savoir n’est pas toujours aisé à déterminer .

 

Enfin, nous avons discuté sur le e-learning dans les TPE/PME . Il ya a des difficultés à s’engager dans la voie de la formation en ligne. Si le DIF (Droit Indivisuel à la Formation) contribue aux disparités précédemment évoquées, il parait néanmoins une opportunité à saisir pour  que la formation ne concerne pas que les grands groupes. Il y a des difficultés à définir le cadre précis dans lequel des formations pour TPE/PME pourraient trouver leur place. Afin d’y parvenir et de jouer sur des effets de seuil, l’initiative de la réflexion peut trouver écho au niveau  des syndicats professionnels ou des chambres consulaires. Engager la réflexion à des niveaux plus larges permettrait un essaimage des pratiques propice à une plus grande accessibilité à la formation pour les entreprises de toutes tailles.

 

En substance, tout concepteur de formation en ligne retrouvera à minima ces quelques points dans la construction de ses dispositifs de formation. Le champ des langues est sans doute  encore plus concerné compte-tenu de la forte concurrence internationale, peut-être un sujet à inscrire au programme de la seconde édition des rencontres bretonnes des TICE et du e-learning ?

 

En savoir plus :

L'exemple d'un Protocole Individuel de Formation

Le reporting : Un exemple complet

Sur la formation et le marché : La documentation Française " Le prix du savoir"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Acteurs du e-learning
commenter cet article

commentaires

Michel Nizon 02/06/2011 12:00


Les organismes financeurs de la formation ne font preuve d'aucune transparence sur les critères de sélection des formations à distance et de ses fournisseurs, ce qui est la porte ouverte à toutes
les interprétations possible. Ces organismes financeurs devraient être obligés de se soumettre à une procédure unique de sélection, transparente pour éviter tout favoritisme, sous le controle du
législateur, au regard des enjeux financiers et du fait qu'il s'agit d'argent public.