Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De Skolanet

  • : Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • : Blog d'informations sur le e-learning et les TICE !
  • Contact

Découvrez Lectora en français

Lectora est un outil auteur qui permet de produire rapidement des contenus e-learning de grande qualité. Parmi les nombreux atouts de Lectora, la publication au format HTML est un plus pour développer dans un format particulièrement adapté au mobile learning.

Les démonstration s'appuient sur un exemple de module de formation destiné à un usage sur  tablettes.


Programme des séminaires en ligne (prévoir 30 à 45 minutes selon les questions) :
Mardi 22 et 29 novembre à 11h00.
Mardi 6 et 13 décembre à 11h00
Des séances à votre convenance sont envisageables au besoin.

 

S'inscrire

Recherche

Skolanet.org

Découvrez Skolanet.org

27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 08:40

http://eu.123rf.com/400wm/400/400/gunnar3000/gunnar30001101/gunnar3000110100129/8656673-concept-de-risque-avec-le-doigt-sur-la-broche-risqu.jpg

Source : Gunnar Pippel : http://goo.gl/jINT0    

En complément de mon précédent article concernant le développement de contenu m-learning, je me suis intéressé cette semaine aux limites du m-learning. L’article "Avantages et inconvénients du m-learning" de Lisa RYAN montre bien que les inconvénients résultent à la fois de contraintes pédagogiques et techniques.

Une fragmentation de l’apprentissage : L’étude menée à l’université de Stanford par Qingyang en 2003 fournit des indications sur la fragmentation de l’apprentissage sur support mobile. Les apprenants ont eu accès à des modules de langues étrangères. L’apprentissage exige de la concentration et de la réflexion, or l’apprenant peut être distrait lorsqu’il marche dans la rue ou s’il se trouve dans les transports. L’apprentissage peut être fragmenté, il est donc important de concevoir des applications tenant compte de cette contrainte.

Le manque de compétences métacognitives : La métacognition fait référence à la capacité des apprenants à prendre conscience et de surveiller leur processus d'apprentissage. La littérature traitant de l'éducation des adultes précise que plus les apprenants comprennent la façon dont ils apprennent, plus ils sont en mesure d'évaluer leur façon d’apprendre et de gérer leur propre apprentissage.

http://kba.k.b.pic.centerblog.net/f9yqws3j.jpg

Source : http://goo.gl/7Wtc8

Quand on parle de compétences métacognitives, une distinction doit être faite entre la capacité des apprenants à l'auto-surveillance et la capacité à s'auto-évaluer. Les apprenants peuvent facilement surveiller leurs progrès par rapport à un plan qui permet de suivre l'exécution et le temps passé sur chaque tâche, ainsi que sur les scores obtenus lors des quiz.

Il est plus difficile de s’auto-évaluer car cela nécessite la capacité pour l'apprenant de juger à quel point il a réellement fait l'apprentissage et son degré d’acquisition de nouvelles compétences et connaissances.

Certains apprenants peuvent donc avoir des doutes sur ce qu’ils ont appris lors de la formation. Le défi du m-learning est de lever les doutes de l’apprenant. Une piste pour pallier à ce problème est l’utilisation de feedbacks externes pour répondre aux questions  des apprenants sur les objectifs de la formation et leurs réalisations.

La petite taille des écrans et la difficulté d’accéder à des informations à partir du Web : Les appareils mobiles présentent des inconvénients par rapport à la taille d'écran et la capacité d'accéder aux informations conçues pour la visualisation Web. En effet, la plupart des sites web sont destinés à la consultation sur PC et non sur smartphones.

Pour répondre aux spécificités des appareils mobiles, votre site internet doit offrir des articles plus courts et une navigation tactile. Voici quelques conseils proposés par le site Open Web pour adapter votre site aux smartphones :

Certains événements Javascript n’ont pas de sens sur un Smartphone. Par exemple, le Doubleclick ne se déclenche pas car tapoter deux fois déclenche en général un zoom.

Le flash est à oublier car de nombreux smartphones comme l’iPhone ne l’affichent pas. (Il vaut mieux utiliser du HTML5)

Il vaut mieux afficher des caractères larges et lisibles car l’écran d’un smartphone est petit.

L’affichage multi-colonnes est à proscrire, les flottants sont à afficher empilés et non plus côte à côte par exemple.

Des coûts élevés : Il est nécessaire d’investir dans du matériel pour chaque apprenant et de budgétiser les coûts de réparation et d’amélioration du matériel. Il faut également mettre en place un support technique pour répondre aux questions des utilisateurs et résoudre les soucis techniques.

La conception des modules engendre également des coûts car il faut acheter des logiciels de création de contenus m-learning. Il faut tenir compte du salaire des formateurs et développeurs en charge de les créer les contenus. Cette approche fera l'objet d'un prochain article.

Les défis de la sécurité de l'appareil et des données : La sécurisation des données est un véritable défi au quotidien. En raison de leur taille et de leur portabilité, les risques sont encore plus importants avec les appareils mobiles. Ils sont plus faciles à perdre et plus susceptibles d’être subtilisés que des PC de bureau. Il est important de protéger les données.

http://maniacgeek.files.wordpress.com/2009/12/big-brother-watching-you.png

Source : http://goo.gl/fPeLI

L’article "Verrouiller l'accès aux données, enjeu clé de la mobilité" du Journal du Net explique que l’on peut protéger les données de trois façons.

Tout d’abord, en protégeant les systèmes d’exploitation mobiles avec des logiciels disponibles sur le marché comme par exemple la solution Mobiz de Prim’X disponible pour Windows Mobile 5 et 6.

Ensuite, l’utilisation d’algorithmes de chiffrement peut servir à renforcer la protection les données.

Enfin, l’utilisation de techniques d’authentification comme les mots de passe alphanumériques pour accéder aux plates-formes.

Le m-learning a donc des inconvénients qui sont liés à ses avantages, à savoir la possibilité pour l’apprenant d’apprendre où et quand il le désire. Les contraintes pédagogiques peuvent être réduites, en particulier le manque de compétences métacognitives. Le tuteur peut intervenir pour aider l’apprenant à s’auto-évaluer par le biais de messages envoyés de smartphone à smartphone. Il est possible que les contraintes techniques disparaissent ou évoluent suite à de futures évolutions technologiques.

 

En savoir plus :

"Avantages et inconvénients du m-learning" / "Advantages and disadvantages of mobile learning"; written by: Lisa RYAN; article published: year 2007, month 01 : http://goo.gl/udTSt

"Adapter un site pour les smartphones", Open Web : http://goo.gl/RiUy5

"Verrouiller l'accès aux données, enjeu clé de la mobilité", Le Journal du Net : http://goo.gl/QN50n

 

Antoine Alias, Etudiant en master "ingénierie de la e-formation" à Rennes 1 est en stage à Skolanet. Nous lui avons confié une mission de veille dans le domaine du m-learning. Cette mission a un objectif pédagogique dans notre rôle de maître de stage puisqu'elle va à permettre à Antoine d'analyser et remédiatiser des informations. En effet, Antoine va vous proposer une chronique régulière sur ce blog : "Antoine et le m-learning". La reformulation doit l'aider à s'approprier progressivement de nouvelles compétences en matière de m-learning. Nous vous invitons à utiliser l'espace de commentaires pour rendre plus dynamique encore les apprentissages d'Antoine.

Partager cet article

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Antoine et le mlearning
commenter cet article

commentaires