Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De Skolanet

  • : Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • : Blog d'informations sur le e-learning et les TICE !
  • Contact

Découvrez Lectora en français

Lectora est un outil auteur qui permet de produire rapidement des contenus e-learning de grande qualité. Parmi les nombreux atouts de Lectora, la publication au format HTML est un plus pour développer dans un format particulièrement adapté au mobile learning.

Les démonstration s'appuient sur un exemple de module de formation destiné à un usage sur  tablettes.


Programme des séminaires en ligne (prévoir 30 à 45 minutes selon les questions) :
Mardi 22 et 29 novembre à 11h00.
Mardi 6 et 13 décembre à 11h00
Des séances à votre convenance sont envisageables au besoin.

 

S'inscrire

Recherche

Skolanet.org

Découvrez Skolanet.org

19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 00:00
http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:I-z-Zwp2y7sdRM:http://www.plateforme-skolanet.org/imagesnavig/mas02b.jpg


Une petite discusssion de début d'année m'a conduit à échanger avec Jérôme Hidalgo (Speedernet) sur le thème des macottes. Faut il intégrer, ou pas, une mascotte dans ses supports de formation ?










La mascotte d'Edubreizh.net


Revenons un instant sur ce que l'on appelle une mascotte. La mascotte peut se définir comme un personnage virtuel dont la mission est d'animer le document pédagogique. Il s'agit d'un visuel de type caricature ou personnage de BD. La mascotte guide l'apprenant pour l'aider à naviguer entre les activités mais peut parfois être aussi utilisée pour illustrer des gestes ou des situations. Vous pouvez trouver queques éléments complémentaires dans la définition donnée ici par Symetrics. Peu à peu les mascottes se sont animées et d'un simple personnage en 2D on est passé à des personnages animés en 3D que l'on peut parfois même manipuler, dans les serious-games ou les mondes virtuels notamment:




La question au coeur de notre sujet concernait l'intérêt de l'utilisation de la mascotte dans le simple rôle d'accompagnant et de guide pour l'apprenant, pour lui transmettre les consignes nécessaires à sa progression. Les avis sont partagés sur ce point, voici quelques arguments que j'ai pu retenir.

Commençons par raisonner par l'absurde. Que se passe-t-il sans mascotte ? Les consignes sont données par des explications qui peuvent s'avérer fastidieuses à décrypter, à l'écrit comme à l'oral. On se rapproche ainsi du phénomène « notice à lire avant toute utilisation » que personne ne lit... Ne me dites pas que cela ne vous est jamais arrivé. La mascotte peut aider à s'approprier les notions de fonctionnement, elle peut parler et montrer en même temps, sollicitant des canaux d'information complémentaires propices à la mémorisation des messages.
Par ailleurs, la mascotte humanise la formation. Elle contribue à lutter contre l'isolement de l'apprenant, principal facteur d'échec des formations en ligne. Dans le cas de formation à de multiples modules, la mascotte devient le fil conducteur qui permet à l'apprenant de se retrouver dans un univers qu'il connait. La mascotte a donc une capacité de rassurance de nature à situer l'apprenant dans un état d'esprit propice aux apprentissages.
La mascotte est également facteur d'adhésion au dispositf de formation. Elle a un rôle de séduction qui stimule l'apprenant dans son parcours. Apprendre dans une environnement ludique est facteur de motivation, pour preuve le succès des serious games. Les quelques exemples de mascottes ci-dessous ont bien vocation à rendre la formation "sympa":



Mais quelques freins nous paraissent aussi à prendre en compte dans l'utilisation des mascottes.

La sur-médiatisation peut jouer en défaveur des apprentissages. Ainsi l'usage répétitif de l'utilisation d'une mascotte pour tous les supports de l'entreprise peut s'avérer contre-productif. Imaginez l'apprenant qui entend la mascotte dans sa forme publicitaire sur son autoradio, est accueilli à son arrivée au travail par une enseigne à l'effigie de la mascotte, sort son crayon fourni par la société sur lequelle apparait encore la mascotte avant de mettre en route son poste d'apprentissage pour une formation présentée par... la même mascotte. On risque l'indigestion !
Le second frein réside dans la capacité d'absorption cognitive de l'apprenant. L'expérience du singe nous montre bien notre capacité à faire abstraction de certains éléments lorsque notre esprit travaille par ailleurs. Si vous n'en êtes pas convaincu, prêtez-vous au petit jeu ci-dessous en comptant scrupuleusement le nombre de passes que se font les joueurs blancs :



Il en va de même pour l'apprenant qui peut se trouver distrait par un petit personnage sympathique et qui semble si vivant !

Au terme de notre discussion je partage assez l'avis de Jérôme sur l'intérêt d'intégrer une mascotte dans les modules d'autoformation. Elle doit néanmoins rester relativement discrète pour ne pas interférer sur le message pédagogique.

En savoir plus:

Le site de Maskott-builder
La Cantoche et Living actor, une solution à découvrir pour vos mascottes
Votre mascotte "automatisée: essayez Voki
Guillaume, graphiste (www.elearningbyhrvalley.com) nous présente une famile de mascottes

Indépendants:

Alain Herbert: illustrateur elearning
Nathalie Girardie: http://www.natoon.net
Guillaume Duval: taille réelle

Partager cet article

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Ingénierie
commenter cet article

commentaires

Jérôme 19/02/2010 18:22


L'utilité des mascottes est en effet un débat récurrent. Je me contenterais de faire référence à l'un de mes livres de chevet : e-Learning and the Science of Instruction (Ruth Colvin Clark &
Richard E. Mayer). Selon ce bouquin, les mascottes renforcent le « principe de personnalisation ». Ce principe montre que les apprenants d’une session e-learning acquièrent davantage de
connaissances quand ils ont l’impression de prendre part à une conversation. D'ailleurs Le simple usage des pronoms "vous" et "nous" montrent des résultats positifs.

Merci pour cet article et à bientôt !


JF 19/02/2010 17:32


c'est curieux, j'ai pensé à toi au moment de la rédaction :) !
Il s'agit bien entendu d'une illusion.La mascotte ne doit pas être considérée comme un tuteur mais comme un artifice permettant de rapprocher l'apprenant de la machine.


Jacques Rodet 19/02/2010 17:16


Bonjour Jean-François,

Tu as fait un bon tour des avantages et inconvénients de l'usage d'une mascotte. Il y a pourtant un point avec lequel je ne suis vraiment pas d'accord : "la mascotte humanise la formation".

Je ne pense pas que ce soit le cas. Si la mascotte rend plus animé, plus ludique la transmission d'informations à l'apprenant qu'un guide classique, il me semble exagéré de qualifier cela
d'humanisation.

Le facteur humain est par nature non programmable. C'est ce qui en fait sa richesse. Face à une situation particulière, parce que vécue par un individu particulier, l'humain, ici un tuteur, est
seul capable d'ajuster son propos, de le personnaliser, et pour cela de tenir compte de l'historique de la relation.

La mascotte peut rendre des services, pour présenter des ressources de support à l'apprentissage et en ce sens alléger le travail tutoral humain mais elle ne le remplace pas.

Amicalement,
Jacques