Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog De Skolanet

  • : Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • : Blog d'informations sur le e-learning et les TICE !
  • Contact

Découvrez Lectora en français

Lectora est un outil auteur qui permet de produire rapidement des contenus e-learning de grande qualité. Parmi les nombreux atouts de Lectora, la publication au format HTML est un plus pour développer dans un format particulièrement adapté au mobile learning.

Les démonstration s'appuient sur un exemple de module de formation destiné à un usage sur  tablettes.


Programme des séminaires en ligne (prévoir 30 à 45 minutes selon les questions) :
Mardi 22 et 29 novembre à 11h00.
Mardi 6 et 13 décembre à 11h00
Des séances à votre convenance sont envisageables au besoin.

 

S'inscrire

Recherche

Skolanet.org

Découvrez Skolanet.org

30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 23:04

Vous aviez peut-être lu mon billet sur le site "canaldesmétiers". Je m’interrogeais sur la pertinence des métiers choisis comme métiers d’avenir en notant par exemple le métier de botaniste pour la catégorie agriculture…

  

J’ai donc souhaité réaliser un travail sur ce thème de l’emploi et des métiers avec mes étudiants en BTS agricole.

  

L’objectif était pluriel :
- D’une part, les amener à raisonner leur projet professionnel en abordant la réalité d’un métier : formation nécessaire, points forts et difficultés, horaires, rémunération…

- D’autre part, les plonger dans un contexte semi-professionnel pour leur faire prendre conscience de la nécessité d’anticiper, de gagner en autonomie, de faire face aux impondérables…

  

Ma commande auprès des étudiants était simple : Réaliser un site Internet de présentation des métiers du secteur agricole accessibles à un niveau BTS.
  
Le groupe classe est composé de 32 étudiants. Les étudiants ont accès à une plateforme de formation Moodle (ci-dessous) et ils peuvent à tout moment se référer au cours qui leur est proposé sur la plateforme. Le cours présente les étapes indispensables pour réussir le projet et est illustré de screencasts expliquant comment utiliser les logiciels.
 

  
L'activité s'est déroulée sur une semaine. Les 32 étudiants étaient encadrés par 2 formateurs-tuteurs qui leur ont laissé une autonomie importante : organisation, recherche de professionnels, prise de vue sur le terrain, autoformation aux logiciels...

  
En terme de matériel vidéo, les étudiants ont travaillé avec des caméscopes de type "familial" voire des appareils photos pour certains. Ils ont utilisé des logiciels gratuits (FormatFactory pour les conversions vidéos, Windows Movie Maker pour le montage, Photofiltre pour des retouches d’images) et des outils en ligne orientés web2.0 : Youtube pour l’hébergement des vidéos et Wix pour la création de site.

  
Les étudiants ont été confrontés à quelques problèmes liés aux travaux de groupes et ont utilisés des solutions collaboratives en ligne pour y remédier : boîte Gmail au nom de la classe pour que les coordinateurs récupèrent liens et fichiers, agenda Google pour gérer les réservations de matériel. L’usage de clés USB a également été très courant pour les sauvegardes et les échanges de fichiers.
  
Le résultat ci-dessous n’a pas été modifié à posteriori. Il représente le travail de la classe :
  


 
Le bilan pédagogique effectué avec la classe à l’issue de la semaine d’action  a permis de mesurer le respect des objectifs. Les étudiants considèrent que cette activité leur a permis de progresser et d’acquérir de nouvelles compétences :

- Comprendre la diversité des métiers agricoles

- Coordonner une action collective

- Raisonner la mise en oeuvre d'un projet

- Nouer des contacts avec des partenaires

- Utiliser de nouveaux moyens de communication

   

Côté formateurs, l’activité s’est déroulée dans une ambiance propice aux échanges grâce à un contexte de travail différent d’une salle de classe classique puisque les étudiants étaient complètement libres dans l'utilisation du mobilier et la gestion de l'espace . Ces échanges ont été constructifs et ont permis de créer une implication importante des étudiants. Néanmoins, l’autonomie laissée présente certaines contraintes : gestion des autorisations d’absences, recadrage de certains groupes, appui technique, "soutien moral" lors des plantages… Pour le formateur, cela relève parfois du numéro de funambule…
  

La progression des étudiants au cours de la semaine a été hétérogène mais tous sont parvenus à remplir la mission qui leur avait été donnée. J’ai pu noter une certaine fierté des étudiants d’aboutir à un travail qu’ils pouvaient montrer à des tiers : parents, professionnels, autres étudiants… La production d’un travail individuel et collectif à destination des tiers a sans doute joué comme "un effet carotte", preuve s’il en fallait que la motivation ne demande parfois qu’à être stimulée pour s’avérer moteur des apprentissages.
 

Enfin, j’avais fait le choix d’outils techniques certes nombreux mais assez simples d’utilisation et nécessitant peu d’efforts d’appropriation. Cela permet de ne pas multiplier les contraintes techniques et de cibler rapidement les sources d’erreurs possibles en cas de souci. Le risque dans ce type d’activité est de rapidement tomber dans une dérive technique... Je vous invite d'ailleurs à lire le billet de J. Hidalgo sur ce thème, "Le piège du mirage technologique".  

  

L’usage d’outils numériques a-t-il apporté une plus value au travail ? C’est une question à laquelle je suis tenté de répondre par l’affirmative car :

  
1. Les étudiants ont valorisé les  rencontres et échanges par une mise en valeur de leur travail grâce à un usage croisé de textes, de vidéos, de musique…permis par une approche multimédia exigée par la forme de la restitution du travail.

 
2. Ils ont été confrontés à des imprévus (météo pour les prises de vue, méconnaissance des outils, problèmes matériels…) et ont du trouver des solutions pour y faire face, à l’image de ce qu’ils auraient du faire au sein d’une entreprise.

  

Il y a des expériences que l’on a vraiment envie de partager, j’espère que celle-ci  vous amènera à oser les TICE pour des projets qui mettent les apprenants dans une vraie dynamique d’acquisition de compétences.

Partager cet article

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Ingénierie
commenter cet article

commentaires