Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Blog De Skolanet

  • : Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • Le blog de Skolanet ! [ e-learning - elearning - learning - distance-learning - e-formation - eformation - formation - formation a distance - foad - nte - tice - coaching - formateur - tuteur ]
  • : Blog d'informations sur le e-learning et les TICE !
  • Contact

Découvrez Lectora en français

Lectora est un outil auteur qui permet de produire rapidement des contenus e-learning de grande qualité. Parmi les nombreux atouts de Lectora, la publication au format HTML est un plus pour développer dans un format particulièrement adapté au mobile learning.

Les démonstration s'appuient sur un exemple de module de formation destiné à un usage sur  tablettes.


Programme des séminaires en ligne (prévoir 30 à 45 minutes selon les questions) :
Mardi 22 et 29 novembre à 11h00.
Mardi 6 et 13 décembre à 11h00
Des séances à votre convenance sont envisageables au besoin.

 

S'inscrire

Recherche

Skolanet.org

Découvrez Skolanet.org

9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 21:24

 

http://danyhenri.com/blog/wp-content/uploads/2009/04/reseaux-sociaux.png

 

 

 

 

Comment diffuser ses ressources en ligne. Entre le blog et le LMS, les moteurs de réseaux sociaux s'affirment comme une alternative non dénuée d'intérêts.

 

 

 

 

 

 

 

Pour faire simple, jusqu'alors vous aviez 2 solutions pour diffuser vos ressources en ligne.

 

En premier lieu le « diffuseur simple » sous la forme d'un site internet ou d'un blog. Cette solution est rapide à installer et à paramétrer. En utilisant un outil de création de site dynamique, CMS de type Joomla par exemple, il est possible de donner des accès plus ou moins importants aux apprenants. La gestion des droits utilisateurs permet des réglages présentant des similarités avec la notion de parcours pédagogiques.

En second lieu vous pouvez utiliser des solutions plus élaborées, les LMS pour Learning Management System. Ces systèmes sont des outils de conception de sites Internet à vocation pédagogique. Non seulement ils intègrent la possibilité d'organiser la présentation des ressources en ligne, mais ils présentent aussi l'avantage d'intégrer des outils de communication internes, synthétisent des statistiques sur les apprenants, peuvent être reliés aux logiciels RH...On trouve ce type de plateforme en mode Open Source comme par exemple Moodle, Claroline, Dokeos, Ganesha...

 

Le développement des réseaux sociaux, au premier rang desquels facebook, nous amène à penser différemment les modes de diffusion de nos ressources. Le principal facteur d'intérêt de ces réseaux réside dans la facilité de communication des utilisateurs entre eux. On peut identifier 2 raisons à ce succès. L'immédiateté tout d'abord. En effet, ces réseaux diffusent les informations en temps réel, les nouveautés sont (relativement) clairement mises en avant. Mais aussi le sentiment de liberté d'expression. Chacun s'adresse à qui il le souhaite, quand il le souhaite et à la fréquence où il le souhaite. Ces 2 raisons sont des points qui me paraissent de nature à dynamiser les relations entre apprenants et surtout propices à développer des synergies d'apprentissages.

 

Quelles sont alors les solutions pour utiliser ces réseaux et profiter ainsi au mieux de leurs fonctionnalités ?

 

La tentation première serait d'utiliser les réseaux sociaux grands publics, en créant par exemple des groupes d'échange à vocation pédagogique. Mais on peut admettre quelques freins. Bien sur le mélange des genres avec des éléments de vie privé risque de parasiter rapidement le groupe de travail. Mais aussi les difficultés à personnaliser l'outil ce qui peut parfois nuire à son ergonomie. Ainsi la présence de publicités ou autres sollicitations de l'esprit paraissent peu compatibles avec les exigences de concentration d'une démarche apprenante.

 

De nouveaux outils, couramment intitulés « moteur de réseaux sociaux » font leur apparition sur la toile. Elgg et Buddypress s'affirment comme des leaders sur le marché de l'Open source. Ces outils permettent à la fois à ses utilisateurs de s'exprimer et communiquer entre eux mais laissent  l'administrateur gérer et proposer les contenus. On peut y déceler une capacité à générer une organisation apprenante au centre de laquelle se situent à la fois les individus en tant qu'apprenants mais également le réseau qu'ils constituent. Ce dernier devient alors vecteur de diffusion des connaissances. 

La petite vidéo ci-dessous, basée sur un exemple réalisé avec buddypress,  vous aidera à comprendre mieux ces notions:

 

 

Le tuteur de la formation a un rôle privilégié qui l'amène à la fois à animer le réseau en sollicitant les apprenants. Mais il est aussi le garant des contenus et s'assure de leur disponibilité et de la façon dont ils sont repris et reformulés par les apprenants au sein du réseau.

 

S'il manque à ces réseaux les fonctionnalités statistiques qui peuvent faire la richesse des LMS et plateformes plus orientées RH, l'approche pédagogique me paraît assez intéressante. On peut à la fois travailler en mode vertical en mettant des contenus et ressources à disposition mais il est également possible de travailler en mode horizontal avec des processus qui poussent les apprenants à reprendre et enrichir les contenus par leurs expériences et leurs remarques. La transversalité de l'outil s'affirme dès lors comme un accélérateur du process d'acquisition.

 

En savoir plus:

L'intérêt des pratiques collaboratives : un dossier d'Educnet

Quelques liens sur le sujet - fffod

Une réflexion sur "facebook et pédagogie" - Document audio - "La Vitrine"

Facebook en formation professionnelle - S. Watier - "Si loin Si proche"



Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Logiciels
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 22:02

L’Université Jean Moulin Lyon3 en partenariat avec l’Université Lumière Lyon2, l'Université Claude Bernard Lyon 1, l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne et l’Université de Lyon, organise les 24 et 25 juin prochain la 5ème édition des Journées du E-Learning.

 

Ce colloque international réunit chaque année à Lyon des spécialistes de différents horizons tels que Marcel Lebrun, professeur à l'Université Catholique de Louvain (Belgique), Bernadette Charlier, professeur à l’Université de Fribourg (Suisse) ou encore Cédric Manara, professeur à l’EDHEC Business School, autour des enjeux et problématiques du E-learning.


Cette année ce colloque international aura pour thème :
« Au-delà des plates-formes, la E-pédagogie ».


Cette rencontre propose ainsi une approche organisée autour de deux axes majeurs :


* La prise en compte des plates-formes pédagogiques dans leur environnement actuel
* Une prospective vers le futur des plates-formes pédagogiques


A l'heure où l'usage des plates-formes pédagogiques s’est généralisé en matière d'enseignement, il apparaît que celles-ci ne peuvent ni fonctionner ni être utiles seules, mais sont au contraire insérées dans des environnements plus larges. Si l’on trouve à côté de ces plates-formes, des outils qui répondent à des besoins non pédagogiques, tels les environnements numériques de travail ou des bureaux virtuels, il est également important de noter qu'au-delà des outils offerts par une plate-forme existent de nombreux autres dispositifs permettant l'apprentissage.
Par ailleurs, afin de rester un outil pédagogique efficace et incitatif de nouvelles modalités d'apprentissage, les plates-formes pédagogiques doivent sans cesse être un lieu d'intégration de nouveaux outils et d'expérimentation de nouveaux modes pédagogiques. Elles doivent donc intégrer de nouveaux outils, mais aussi s'intégrer à de nouveaux environnements numériques. Le processus pédagogique devient alors le fruit d'une interaction permanente entre nouveaux modes d'apprentissage et nouveaux champs de mise en oeuvre des Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Education (TICE).
De plus, l’agglomération lyonnaise et la Région Rhône-Alpes constituent un véritable pôle d’excellence dans le domaine du E-Learning et représentent, après Paris et l’Ile de France, la région la plus dynamique dans ce secteur : 30 000 emplois, 2 000 entreprises, 6000 chercheurs et 50 laboratoires.

 

L’intégralité du programme est consultable sur le site de la manifestation : www.lyon-elearning.com


Lieu de la manifestation : Grand Amphithéâtre de l’Université Lumière, 18 quai Claude Bernard à Lyon.

 

Voir le programme ci-dessous:

 

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Manifestations
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 18:00

http://www.jeuneslecteurs.org/themes/zetagenesis/img/header-logo.png

 

C'est à la demande de l'instituteur de ma fille que je me suis lancé dans ce projet. www.jeuneslecteurs.org est une plateforme destinée à recueillir les travaux de lecture d'élèves de primaire.

 

 

 

 

 

L'enseignant, connaissant mon intérêt pour l'utilisation des TICE, m'a interpellé pour que j'intervienne devant les élèves sur les usages informatiques. Mais sa demande était vaste et je mesurais rapidement les difficultés à m'intégrer dans un schéma global d'enseignement. Je n'allais pas organiser un positionnement en informatique pour les joyeux chérubins pour cibler mon intervention... Commencer par une évaluation n'est pas de nature à gagner leur confiance...

Je me suis alors interrogé sur les éléments que je jugeais indispensables à maîtriser avant d'entrer dans la « grande école ». J'ai donc sélectionné les thèmes suivants:

  •  

  • Savoir manipuler texte et image

  • Appréhender les notions de droits sur Internet

  • Savoir communiquer

  • Savoir lire des consignes pour remplir un formulaire

 

Le deuxième temps était l'accroche thématique. Tous les élèves de primaire apprennent.... à lire. L'idée m'est donc venue de les faire travailler sur le thème de la lecture avec le raisonnement suivant: un livre à lire, un résumé à produire, une illustration à apporter, des commentaires à faire.

 

Ainsi est né www.jeuneslecteurs.org. Chaque élève ou groupe d'élèves peut s'inscrire librement et enregistrer son travail de lecture (produire une ressource avec texte et image). Non seulement son travail est accessible pour ses camarades de classe mais il l'est aussi pour des camarades d'autres établissements et réciproquement (savoir communiquer). Les résumés sont produits par les enfants, ce qui permet un niveau de lecture et de compréhension accessible au plus grand nombre. Le formulaire proposé sur www.jeuneslecteurs.org se veut très simple tout en étant complet: texte, image et références (appréhender les notions de droits sur Internet, voir l'article du monde.fr sur ce sujet)

 

  http://www.jeuneslecteurs.org/tools/aides/jlaccueil.png

 

A vous maintenant de tester, plusieurs classes sont au travail et devraient bientôt apporter leurs contributions. Premières réactions d'élèves: «C'est pas bien parcequ'il faut lire mais c'est bien quand même parce que c'est sur l'ordinateur », de vrais petits « digital natives! ».

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Internet
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 00:00
http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:I-z-Zwp2y7sdRM:http://www.plateforme-skolanet.org/imagesnavig/mas02b.jpg


Une petite discusssion de début d'année m'a conduit à échanger avec Jérôme Hidalgo (Speedernet) sur le thème des macottes. Faut il intégrer, ou pas, une mascotte dans ses supports de formation ?










La mascotte d'Edubreizh.net


Revenons un instant sur ce que l'on appelle une mascotte. La mascotte peut se définir comme un personnage virtuel dont la mission est d'animer le document pédagogique. Il s'agit d'un visuel de type caricature ou personnage de BD. La mascotte guide l'apprenant pour l'aider à naviguer entre les activités mais peut parfois être aussi utilisée pour illustrer des gestes ou des situations. Vous pouvez trouver queques éléments complémentaires dans la définition donnée ici par Symetrics. Peu à peu les mascottes se sont animées et d'un simple personnage en 2D on est passé à des personnages animés en 3D que l'on peut parfois même manipuler, dans les serious-games ou les mondes virtuels notamment:




La question au coeur de notre sujet concernait l'intérêt de l'utilisation de la mascotte dans le simple rôle d'accompagnant et de guide pour l'apprenant, pour lui transmettre les consignes nécessaires à sa progression. Les avis sont partagés sur ce point, voici quelques arguments que j'ai pu retenir.

Commençons par raisonner par l'absurde. Que se passe-t-il sans mascotte ? Les consignes sont données par des explications qui peuvent s'avérer fastidieuses à décrypter, à l'écrit comme à l'oral. On se rapproche ainsi du phénomène « notice à lire avant toute utilisation » que personne ne lit... Ne me dites pas que cela ne vous est jamais arrivé. La mascotte peut aider à s'approprier les notions de fonctionnement, elle peut parler et montrer en même temps, sollicitant des canaux d'information complémentaires propices à la mémorisation des messages.
Par ailleurs, la mascotte humanise la formation. Elle contribue à lutter contre l'isolement de l'apprenant, principal facteur d'échec des formations en ligne. Dans le cas de formation à de multiples modules, la mascotte devient le fil conducteur qui permet à l'apprenant de se retrouver dans un univers qu'il connait. La mascotte a donc une capacité de rassurance de nature à situer l'apprenant dans un état d'esprit propice aux apprentissages.
La mascotte est également facteur d'adhésion au dispositf de formation. Elle a un rôle de séduction qui stimule l'apprenant dans son parcours. Apprendre dans une environnement ludique est facteur de motivation, pour preuve le succès des serious games. Les quelques exemples de mascottes ci-dessous ont bien vocation à rendre la formation "sympa":



Mais quelques freins nous paraissent aussi à prendre en compte dans l'utilisation des mascottes.

La sur-médiatisation peut jouer en défaveur des apprentissages. Ainsi l'usage répétitif de l'utilisation d'une mascotte pour tous les supports de l'entreprise peut s'avérer contre-productif. Imaginez l'apprenant qui entend la mascotte dans sa forme publicitaire sur son autoradio, est accueilli à son arrivée au travail par une enseigne à l'effigie de la mascotte, sort son crayon fourni par la société sur lequelle apparait encore la mascotte avant de mettre en route son poste d'apprentissage pour une formation présentée par... la même mascotte. On risque l'indigestion !
Le second frein réside dans la capacité d'absorption cognitive de l'apprenant. L'expérience du singe nous montre bien notre capacité à faire abstraction de certains éléments lorsque notre esprit travaille par ailleurs. Si vous n'en êtes pas convaincu, prêtez-vous au petit jeu ci-dessous en comptant scrupuleusement le nombre de passes que se font les joueurs blancs :



Il en va de même pour l'apprenant qui peut se trouver distrait par un petit personnage sympathique et qui semble si vivant !

Au terme de notre discussion je partage assez l'avis de Jérôme sur l'intérêt d'intégrer une mascotte dans les modules d'autoformation. Elle doit néanmoins rester relativement discrète pour ne pas interférer sur le message pédagogique.

En savoir plus:

Le site de Maskott-builder
La Cantoche et Living actor, une solution à découvrir pour vos mascottes
Votre mascotte "automatisée: essayez Voki
Guillaume, graphiste (www.elearningbyhrvalley.com) nous présente une famile de mascottes

Indépendants:

Alain Herbert: illustrateur elearning
Nathalie Girardie: http://www.natoon.net
Guillaume Duval: taille réelle

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Ingénierie
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 15:51
http://my-pocket-learning.fr/images/logo_mypoketlearning.png




Ingenium
propose des modules de mobile learning sur le thème de l'économie dans l'entreprise  en version mobile. Pour 4,99€ j'ai téléchargé l'un de ces modules sur mon iphone... impressions...





Le module associe cours et activités interactives ce qui le distingue déjà de simples vidéos. Un menu me propose d'aborder le cours sous plusieurs angles:
- Une vidéo explicative est présentée par un expert. Des fonctions  "magnétophone" (avouez que vous aviez oublié ce mot...:)) permettent à chacun de revoir les explications sans repasser tout le contenu. Plutôt intéressant, surtout lorsque l'on dispose de quelques bases, cela permet d'adapter la formation à ses besoins réels.
- Le module apporte des compléments sous forme de documents. Ces fichiers apportent un plus même si leur lecture au format portable n'est pas forcément facile. A moins que ce ne soit qu'une habitude à prendre... Mais il existe aussi des documents audios pour ceux qui n'y arrivent vraiment pas.
- Une série d'exercices me permet ensuite de valider ma compréhension des concepts. L'outil est bien conçu, et le principe glisser-déposer est très confortable à utiliser.
- La formation aborde ensuite un cas concret. Cet élément s'avère décisif dans l'appropriation des concepts et permet une vraie assimilation. Cette application enrichi le cours et donne à l'apprenant un temps de mise en oeuvre.
- Enfin, un forum d'échange rompt l'isolement de l'apprennant en vue, qui sait, de former à l'avenir des communautés à même de co-construire de nouveaux savoirs.
- A découvrir aussi quelques "bonus" en complément: reportages, CV de l'expert, liens...

Vous l'avez compris, mon impression est globalement favorable au déploiement de tels dispositifs. Un bémol: le module est un peu long, compter 45' à 1 heure. Mais vous pouvez fractionner le cours comme vous l'entendez.

Ci-dessous la petite démo d'Ingénium:



Nous avons rencontrré Olivier Lamirault, Directeur d'Ingénium qui a bien voulu nous apporter quelques précisions sur sa vision du mobile learning:

Skolanet : Le développement de solutions mobiles est une forme de pari sur l'avenir, quelles sont les facteurs de réussite de ce pari ?
Olivier Lamirault : Je crois que ce n'est plus véritablement un pari sur l'avenir. Les usages s'orientent résolument vers la mobilité et c'est ce que j'ai cherché à faire en développant des modules de formation sur iPhone. Mais il y a effectivement un pari. Le pari de pouvoir former efficacement. Et cela fonctionne. Il est possible de former sur un écran de quelques pouces. Lorsque je dis cela, je dis que l'on forme réellement et efficacement. Et avec les tablettes cela va devenir un vrai bonheur!
S : Même si vous n'avez pas de retour direct statistique, comment sont perçus vos modules nomades par les personnes qui témoignent de leur utilisation ?
OL : Pour les retours que nous avons, c'est à dire des acheteurs qui prennent contact avec nous, le retour est bon. Les retours sont bons et motivants. Ce type de formation répond à un véritable besoin. Nous avons des points à améliorer comme par exemple ce que l'on appelle le positionnement à l'entrée afin que les personnes intéressées par un module puissent trouver le contenu qu'elles recherchent.
S : La présence du tutorat est de plus en plus marquée dans les dispositifs distanciels, pourrait il trouver sa place dans le mobile-learning ?
OL : Bien entendu. et avec nos apps il a déjà sa place. Nous assurons un tutorat asynchrone via forum. Nous envisageons un tutorat synchrone de type chat pour la fin du premier semestre 2010.
S : Après l'iphone, l'ipod voici l'ipad... Apple souhaite imposer ses outils comme des standards. Les développeurs de modules vont ils suivre Apple ou au contraire n'y-a-t'il pas urgence à attendre?
OL : Notre choix est de suivre celui des utilisateurs. Aujourd'hui, ils sont nombreux à faire le choix Apple car en face... il n'y a pas de solution disponible. Gageons que l'arrivée de nouveaux smartphones sous Androïd 2 et plus va donner plus de choix avec des outils aussi efficaces que les i... d'Apple. Il est clair que nous développerons dans d'autres univers dès que les produits et les utilisateurs seront là.
S : Quelles sont pour vous les grandes tendances qui se dessinent dans la domaine de la formation pour les années à venir ?
OL : Les grandes tendances sont certainement une médiatisation massive des dispositifs de formation et l'émergence de nouveaux modèles d'animation pédagogique s'articulant autour des outils à notre disposition. Le mobile learning sera très présent dans ce futur proche. Bien entendu, la grande tendance attendue doit aussi venir de ceux qui forment. Il devront développer un petit côté pédago-geek!

Interopérabilité entre terminaux et industrialisation des processus de production seraient-ils la clé du développement de ce type d'outils ? Sans doute en partie, mais le succès viendra aussi, à l'image de la démarche d'Ingénium, d'une réflexion pédagogique cohérente pour rendre  les outils performants et efficaces pour l'apprenant.

En savoir plus:


Accéder au site pocket-learning d'Ingenium
M-learning.org: Des infos sur le mobile learning
Quelques liens sur Le Café pédagogique: parfois déjà anciens mais pas dénués d'intérêts

Sur le sujet quelques articles de blogs


Stephane Wattier: "Pour en savoir plus sur le mobile learning"
Olivier Carbone: "Nomadisme et mobile learning, à qui s'adresse ce dispositif de formation ?"
Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Acteurs du e-learning
commenter cet article
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 12:45
http://www.leforik.com/wp-content/uploads/iphone.jpg

Premier retour sur la participation de Skolanet au ilearning forum 2010 des 18 et 19 janvier derniers. Une tendance forte: le développement des applications mobiles

 

 

 

 

La formation nomade semble avoir pris un tournant en ce début 2010. Olivier Lamirault, d'Ingenium, se plait à rappeler Didier Lombard (Président du groupe France Telecom):  " à Noël, 77% des téléphones vendus avec un forfait par Orange ont été des iPhone " ce qui porte à croire que l'ère du nomadisme est bel et bien lancée. Nous l'avions déjà pressenti en présentant ici le m-learning proposé par Demos. Nous regrettions alors le manque d'interactivité, Ingenium y répond avec des applications à la gestion ergonomiquement et pédagogiquement abouties (voir démo). Le business model repose alors sur des ventes sur l'app store. Mais d'autres acteurs sont dans les starting-blocks. La difficulté d'Apple à se positionner vis à vis de Flash poste certains dans une stratégie d'attente. Qui craquera le premier ? Apple, ou les éditeurs qui seraient alors amenés à modifier leurs habitudes de développement basées sur Flash ? Certains contournent le problème en proposant des solutions hybrides, à l'image de Televic dont la solution Edumatic est exportable au format mobile par une connexion Internet. Le modèle d'affaire est alors plus complexe pour le producteur de contenu qui devra trouver une solution pour monétiser ses services en dehors de l'app store. L'avantage est de disposer d'un format en ligne et mobile sur tout terminal ce qui peut s'avérer une offre séduisante pour des formation internes par exemple.

La seconde tendance réside dans le développement des solutions de formations centrées sur les réseaux et les inter-relations au sein des dispositifs de formation. Cornerstone déploit un dispositif facilitant les échanges entre collaborateurs en automatisant la relation par des systèmes de tags. En provoquant le travail en commun sous forme de wikis, forums et autres outils, l'information se diffuse plus librement dans l'entreprise ce qui contribue à améliorer les compétences des collaborateurs.

Enfin, j'ai pu constater que l'objectif économique est l'axe principal choisi par les professionnels pour communiquer sur leurs outils. Cette approche, probablement liée à la situation économique globale, peut néanmoins s'avérer risquée. En effet, il est impératif de raisonner en terme de retour sur investissement. Il ne s'agit pas seulement de démontrer la capacité des dispositifs à faire du moins cher, mais rester aussi concentré sur des approches pédagogiques qui apportent une progression des savoirs au service de l'entreprise. Le développement de systèmes de formation orientés quizz, peu coûteux à développer, a par exemple été remis en cause lors d'une récente étude. Si le choix du e-learning peut être motivé par des raisons économiques, gardons l'œil sur la performance éducative sans laquelle tout dispositif de formation n'a plus lieu d'exister.

 

Le secteur est donc en pleine évolution, les tendances de demain se dessinent et nous reviendrons prochainement sur quelques rencontres effectuées à l'occasion de ce forum.

 

En complément:

 

" à Noël, 77% des téléphones vendus avec un forfait par Orange ont été des iPhone ": L'interview de Didier Lombard

Le site du ilearning forum

La réponse de mac pour flash

 

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Manifestations
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 15:48
http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:MVS24Et7I0fuiM%3Ahttp://www.iphonealley.com/images/storyimages/ustream.png

J'ai découvert cette semaine la puissance de Ustream ! Ustream est une plateforme qui permet de diffuser vos vidéos en direct.

 

Rien de bien neuf à priori, mais voici quelques fonctions qui sortent de l'ordinaire et permettent une diffusion intelligente sur les blogs et les réseaux sociaux.

 

 

 

 

L'interface d'enregistrement permet de diffuser sa vidéo en direct ou de l'enregistrer. Pour illustrer votre vidéo, vous avez la possibilité de diffuser du texte complémentaire ou de lancer un sondage auprès de vos spectateurs: petite démonstration d'utilisation de l'interface:

 

 

 

 

Textes et surtout sondages apportent de l'interactivité à vos diffusions en direct. Combiné à un réseau social, twitter par exemple, vous allez pouvoir enrichir la diffusion de cours, conférences,...

 

Les autres plateformes vidéos permettent une intégration dans vos blogs des vidéos réalisées. Ustream va plus loin en vous proposant les balises pour diffuser votre vidéo en direct ! De plus, grâce à son application Iphone, vous n'avez plus besoin d'ordinateur et de webcam, vous pouvez diffuser de n'importe où en temps réel et sur votre propre site.  

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:WA1OtfTjNGPXOM:http://www.belgium-iphone.com/wp-content/uploads/2009/12/ustream2.PNG

 

C'est ainsi que Skolanet vous invite à participer au ilearning forum des 18 et 19 janvier en suivant en temps réel ce petit périple. Le timing de diffusion sera annoncé sur notre compte Twitter. Les vidéos sont agrégées dans une page spéciale générée par Ustream: http://www.ustream.tv/channel/skolanet-au-ilearning-forum

 

Vous pouvez aussi être acteur cette petite expérience (qui peut être un fiasco, mais ce sont les risques du direct !) en utilisant notre compte pour diffuser votre propre vision du ilearning forum, présenter votre activité, ou toute autre initiative qui peut vous paraitre enrichissante pour ceux qui ne peuvent se déplacer.  C'est aussi avec un grand intérêt que je procèderai à quelques interviews en direct, s'il y a des cobayes parmi nos lecteurs...

 

Le ilearning forum en direct (puis en différé):

 

 

 

 

Prendre contact pour participer à l'expérience "Ustream et ilearning forum":  skolanet[@]gmail.com

 

 

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Logiciels
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 19:01

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:OAQY5WzdCtRH6M%3Ahttp://www.programmez.com/images/actus/ilearning-forum.jpg

 

A quelques jours de mon départ du Far-West pour la Capitale, il est temps que j'affine mon parcours pour le ilearning forum des 18 et 19 janvier prochains.

 

Côté conférences tout d'abord. Quelques ateliers sont tout à fait dans mes axes de travail du moment. C'est avec un grand plaisir que j'essaierai d'assister prioritairement aux ateliers suivants:

 

Lundi 18/01

 

9h30: Qu'est ce que développer les compétences eLearning en entreprise : la

méthode UR1 – avec témoignage des stagiaires Présenté par Adrien Ferro

Chargé du développement du master "Ingénierie de la e.formation" à l'université de

Rennes et président de Novantura

 

11H30: Internet riche et mobile : la nouvelle génération d’espace de formation en ligne

Présenté par Eric Malalel, Directeur de Lynx

L'occasion de découvrir l'alliance m-learning et plateforme de seconde génération.

 

13H30: Web 2.0 : de nouvelles perspectives pour le e-learning - Jérôme Coignard, Directeur

de l’Innovation, CrossKnowledge

Ah le web 2.0... ! de nouveaux outils et modalités à (re)découvrir ?

 

15H00: Atelier Serious Games - Valérie Lavergne-Boudier (docteur en sciences cognitives,

KTM Advance), Yves Dambach (CEO KTM Advance), et la participation des clients de

KTM Advance

Toujours curieux sur les serious-games. La participation de clients devrait renforcer le discours.

 

17h30: L'ingénierie tutorale pour mettre en place les systèmes tutoraux des apprenants à

distance – Jacques Rodet, Enseignant-tuteur, Université de Rennes

Formation à distance et tutorat, indispensable si l'on en croit les "pédago-blogueurs"

 

 

Jeudi 19/01

 

13H00: Statistiques apprenants et analyses des données : Besoins et orientations

Pierre ROGE responsable technique et Patrick JORDIKIAN Directeur associé

Comment cibler les remontées statistiques les plus utiles ? Voilà une question fort pertinente !

 

16H30: e-Portfolio & EUROPASS: devenir acteur de sa mobilité dans l'espace européen

Anne-Marie Husson, Formateur-consultant e-learning, Le Préau- CCIP

Les e-portfolios semblent vraiment "à la mode" mais me laisse personnellement assez perplexe, un peu de concret me fera peut-être changer d'avis ?

 

Du côté des exposants, priorité à la curiosité. Si certains exposants sont bien connus, je suis impatient de rencontrer plus particulièrement Speedernet (de J. Hidalgo) et Momindum pour sa solution Rich-média.

 

Enfin, la richesse de ce type d'évènement réside aussi dans les échanges, l'occasion pour Skolanet de provoquer des rencontres que j'aurai plaisir à relayer sur ce blog dans les semaines qui viennent.

Voir aussi:

 

Tous les ateliers sur le site du ilearning forum 2010

Tous les exposants du ilearning forum 2010

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Manifestations
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 21:46

http://volleyplouneour.nuxit.net/wp-content/uploads/2009/12/IMGP2551-259x300.jpg

 

Pourquoi ne pas utiliser les outils du web dans les cours de sports ?

 

C'est à l'occasion d'une discussion avec un enseignant en EPS que nous nous sommes aperçus que des solutions en ligne pouvaient être parfaitement adaptées.

 

 

 

 

La problématique relevée concernait l'arbitrage des rencontres de volley-ball. Les gestes d'arbitrage sont méconnus des apprenants. En cours d'EPS, pas de crayons pas de cahier... les poches de survêtements et la configuration des lieux, notamment en extérieur, ne s'y prêtent pas toujours. Les gestes de l'arbitre sont donc montrés par l'enseignant, éventuellement distribués sur une feuille pour aide mémoire. Mais l'information est faiblement mémorisée et les feuilles s'égarent très souvent ce qui rend les révisions d'un cours à l'autre quasi-impossible. Nous avons donc envisagé de créer un flashcard en ligne pour les apprenants afin qu'ils puissent s'entraîner à l'appropriation des gestes d'arbitrage. Les flashcards sont des cartes virtuelles avec un verso qui répond à un recto, il suffit de retourner la carte pour connaître par exemple la réponse à une question posée au recto de la carte.

 

Nous avons utilisé les services du site www.flashcardmachine.com. Pour utiliser ce service, comme bon nombre de sites de ce type, il suffit de se créer un compte et de le valider par retour de mail.

 

Voici maintenant quelques quelques explications pour la réalisation de ces flashcards.

 

1)                  Préparer les illustrations (au format jpg) et préparer les textes (récupérés ici du site www.mapreps.com)

2)                  Accéder à l'onglet « myflaschcards »:Vous pouvez alors choisir 5 boutons:

 

http://www.skolanet.org/imagesblogs/cards.png


" Create a new Flashcard set »: Ce bouton vous permet de créer un « set ». Chaque « set » correspond à une catégorie de carte. Vous pourrez ensuite proposer aux apprenants de travailler avec un seul set ou de mixer des cartes de plusieurs sets. Ceci peut s'avérer utile pour cibler les cartes sur un niveau de difficulté ou mélanger des questions de plusieurs niveaux. De même, on peut souhaiter travailler chaque catégorie d'éléments indépendamment puis les mélanger pour augmenter la difficulté.


« Manage Images et Manage Audio » sont des boutons qui vont vous permettre de télécharger des images et des sons sur le seveur du site. Mais vous pouvez aussi faire le choix d'héberger ces fichiers sur autre serveur, vous utiliserez alors l'URL des fichiers pour les importer dans vos cartes.

 

« Flashcard Pages » vous permet de personnaliser votre page d'accueil. Vous communiquerez l'adresse de cette page d'accueil à vos apprenants et ils accèderont à l'ensemble des jeux de cartes que vous avez créés.

 

3) Pour creer un jeu de carte (flashcards set) suivez ce petit tutoriel:

 

 

 

Et mon prof d'EPS dans tout ça ?  Pas de panique, son flashcard dédié à l'arbitrage au volley et créé en partenariat avec un club local  est accessible pour lui comme pour ses apprenants ici !

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Logiciels
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 18:58

 En ce début 2010, je souhaitais commencer par un petit retour sur 2009 :

 

Concernant notre production en ligne tout d'abord.

 

Voici quelques rappels quantitatifs :  

 

Skolanet.org

2007 : 446   visiteurs

2008 : 3288 visiteurs

2009 : 7155 visiteurs

 

Skola-blog, le blog de Skolanet
2007 : 42 articles

2008 : 120 articles

2009 : 77 articles

 

Twitter
2008 : 15 tweets

2009 : 719 tweets - 114 following - 277 followers

 

Malgré la fermeture de notre site, pour lui donner une vocation plus professionnelle (voir ci-dessous), les visites ont plus que doublé sur l'année 2009. Même si le nombre de visites est limité, c'est la progression que nous retiendrons, en espérant qu'elle soit synonyme d'une utilité croissante de notre travail pour le monde de la formation. Le nombre d'articles de blogs est en baisse et nous avons reporté une partie du temps de veille sur la production de tweets. L'association de ces 2 modalités nous parait assez cohérente. Twitter nous permet de diffuser et relayer de l'info brute, le blog d'approfondir des thématiques en apportant un aspect analyse qui nous parait essentiel. Le rythme des articles de blog est néanmoins un peu au deçà de nos objectifs, nous essaierons d'être un peu plus productifs sur ce point en 2010.

 

Sur le plan qualitatif, voici quelques actions réalisées par Skolanet en 2009:

Animations de formations de formateurs (blogs, wikis, Moodle, outils web2.0)

Suivi de stagiaires (recherche de stage, aide à la conception de cv et lettre de motivation...) et tutorat de projets de stages e-learning  

Poursuite de l'expérimentation d'Edubreizh.net (école de breton en ligne et en réseau, plus de 500 bêta testeurs), ouverture d'un espace gratuit de diffusion de cours pour les enseignants en langue bretonne

Création et aide à la création de sites Internet sous CMS XOOPS, Joomla, Drupal, Wordpress et plateforme WIX

Organisation de la série de témoignages "les pédago-blogueurs"

Réponses à des appels d'offre (confidentiel)

 

Le bilan de ces actions est positif et permet d'envisager un développement des activités de Skolanet pour les mois qui viennent. Nous sommes ouverts bien entendu à toute proposition allant dans ce sens.

 

Et pour 2010 ?

 

Une nouvelle orientation tout d'abord, avec la refonte de son site Internet, Skolanet s'affirme désormais comme agence techno-pédagogique au service des acteurs de l'Internet. Nous nous positionnons sur 4 champs professionnels : le consulting et l'accompagnement des projets mais aussi la mise en place d'ateliers pédagogiques et la formation des acteurs aux évolutions d'Internet.

 

Notre premier objectif est de poursuivre le travail de veille et d'animation de la communauté techno-pédagogique. Mais de plus en plus, nous souhaitons diriger nos actions dans le sens des nouvelles orientations définies ci-dessus.

Nous essaierons également de mettre en place une partie événementielle afin de rapprocher "virtual et real life".

 

Il nous reste à vous souhaiter nos meilleurs voeux pour l'année à venir, en espérant que l'innovation dans les dispositifs pédagogiques se démocratise encore un peu plus.

Repost 0
Published by jf.lecloarec - dans Acteurs du e-learning
commenter cet article