S'abonner par Flux RSS

  • Flux RSS des articles

Découvrez Lectora en français

Lectora est un outil auteur qui permet de produire rapidement des contenus e-learning de grande qualité. Parmi les nombreux atouts de Lectora, la publication au format HTML est un plus pour développer dans un format particulièrement adapté au mobile learning.


Des séances découvertes à votre convenance sont envisageables.

 

Inscription

Skolanet.org

Découvrez Skolanet.org

Nous connaitre

Recherche

Samedi 15 mars 2014 6 15 /03 /Mars /2014 09:59

 

Après les 1ères rencontres bretonnes des TICE et du e-learning à Brest en 2010 (vidéos), les 2èmes rencontres à St-Brieuc en 2011 (vidéos), les 3èmes rencontres Rennes en 2013 (vidéos), l’équipe de Skolanet et ses partenaires E-learning TouchLuglearningl'équipe du master professionnel mfeg "ingénieur e-formation" de l'Université de Rennes 1 et Classilio, ont choisi cette année le web pour l’organisation des quatrièmes rencontres.

A un simple click de votre souris, vous aurez accès le jeudi 17 avril 2014 à 9 interventions de 30 minutes réalisés par des spécialistes des TICE et du e-learning.

Evénement gratuit, les  rencontres bretonnes des TICE et du e-learning proposent 2 thématiques cette année :

  • Matin : Les coûts du e-learning

09h45 : Ouverture des rencontres

09h55 : Lancement de la matinée

10h00 : Les coûts de développement de modules e-learning – Sylvain VACARESSE

10h30 : Les coûts du tutorat - Jacques RODET

11h00 : Les coûts des LMS - Jean-Luc PEUVRIER

11h30 : Les coûts des classes virtuelles - Julien TESLER

12h00 : Conclusion de la matinée

  • Après-midi : Le blended learning

13h55 : Lancement de l’après-midi

14h00 : Le blended learning - Jean-François LE CLOAREC

14h30 : La transformation digitale de la formation - Pierre TCHERKAWSKY 

15h00 : Soubassements philosophiques  de la formation mixte (Blended Learning) -  Adrien FERRO

15h30 : Le passage du présentiel au 100% e-learning en bureautique  - Gabriel MAURISSON

16h00 : Le blended online learning, ou enseigner en ligne selon ses valeurs - Thomas Michael POWER

16h30 : Clôture des rencontres

Inscrivez-vous ici !

Par ab - Publié dans : Manifestations
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 25 février 2013 1 25 /02 /Fév /2013 19:42

 

3emes rencontres

 

Après les 1ères rencontres bretonnes des TICE et du e-learning à Brest en 2010 (vidéos), les 2èmes rencontres à St-Brieuc en 2011 (vidéos), l’équipe de Skolanet et ses partenaires E-learning Touch, Luglearning et l'équipe du master professionnel mfeg "ingénieur e-formation" de l'Université de Rennes 1 ont choisi Rennes pour l’organisation des troisièmes rencontres.

A 5 minutes à pied de la gare, c’est une opportunité unique pour le SEUL événement TICE et e-learning en Bretagne !

Evénement gratuit, les  rencontres bretonnes des TICE et du e-learning proposent 2 conférences et un espace Salon.

Les tables rondes avec des experts du e-learning traiteront des thématiques suivantes :

  • 10h30-12h30 - Comment optimiser la diffusion et le suivi des contenus e-learning ? LMS, LCMS, plateformes... tour d’horizon des fonctionnalités des principaux outils de gestion de formation.
    Intervenants : Pierre-Henri Almaric (Xperteam), Séverine Doeunf (Syfadis), Jérôme Bruet (e-doceo), Jean-Luc Peuvrier (Stratice)
  • 14h30-16h30 - Comment le design de modules e-learning influence-t-il la performance pédagogique ? Quand les éléments motivationnels sont soumis à la réalité ergonomique.
    Intervenants : Christian Gayton (Qoveo), Eric jamet (Université de Rennes 1), Christophe Vauléon (Néocampus) 

Inscrivez-vous ici !

Un tirage au sort est prévu. Vous pouvez gagner un iPad mini. Tentez-votre chance !

ipad-mini.png

 

Une sacoche des 3èmes rencontres pour les 100 premiers inscrits.


Par ab - Publié dans : Manifestations
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 25 février 2013 1 25 /02 /Fév /2013 15:11

Skolanet vous informe que le master professionnel MFEG "ingénieur en e-formation" de l'Université de Rennes 1 vous invite à assister à une conférence publique de Michaël POWER, Professeur agrégé en technologie et éducation de la Faculté des sciences de l’éducation de l'université Laval (Québec, CANADA), intitulée : le e-learning et les stratégies de décentralisation de l’enseignement supérieur, les choix des universités bimodales.

Cette conférence est accessible le samedi 16 mars 2013 entre 14h00 et 15h00 :

power.png

Michaël POWER
Professeur agrégé en technologie et éducation
Faculté des sciences de l’éducation
Université Laval, Québec, CANADA

Le e-learning et les stratégies de décentralisation de l’enseignement supérieur, les choix des universités bimodales

Selon les besoins pressentis en enseignement supérieur pour la décennie à venir, il est évident qu’à l’échelle mondiale, l’université devra amorcer un virage important au niveau de sa capacité à répondre aux besoins sociétaux qui sont en forte croissance. Toutefois, il existe des avis diamétralement opposés, défendus par divers acteurs de l’enseignement supérieur, quant aux finalités que ce virage doit viser à un moment où des puissantes forces externes à l’Académie planent au-dessus d’elle. Dans le cadre de cette conférence, nous présenterons un état de la question quant à la technologisation croissante de l’enseignement supérieur, et ce du point de vue des stratégies de décentralisation déjà mises en œuvre en enseignement supérieur. Le conférencier examinera ces stratégies à la lumière du degré d’appropriation de la technologie par les membres du corps professoral dans les universités dites bimodales (c’est-à-dire offrant un enseignement à la fois sur campus et à distance). Ce faisant, il critiquera diverses pratiques connues sous les vocables tels que FAD/FOAD, apprentissage en ligne et enseignement dit hybride. La question d’un nécessaire arrimage entre les paramètres cruciaux d’accessibilité, de qualité et de coût-efficacité sera également abordée. En conclusion, le conférencier fera un plaidoyer en faveur d’un modèle durable d’intégration technologique en enseignement supérieur favorisant un compromis entre les diverses priorités des acteurs.

Pour tout renseignement :

sylvain.vacaresse[@]univ-rennes1.fr

Pour en savoir plus sur le Master mfeg :

http://sfc.univ-rennes1.fr/divers/master_metiers-formation-eco-gestion.htm

http://mfeg.eco.univ-rennes1.fr

http://blog.univ-rennes1.fr/master-eformation

http://www.facebook.com/eformationrennes

 


Par ab - Publié dans : Manifestations
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 18 avril 2012 3 18 /04 /Avr /2012 14:05

LenyRodriguez-copie-1

Nous avons sollicité Lény Rodriguez, Responsable formation chez Hill Rom  pour qu'il témoigne de son expérience e-learning avec Lectora :

 

Depuis quelques années Hill-Rom USA utilisait l’elearning, entre autres, comme solution de formation. Pour ma part, j’ai démarré il y a 5 ans approximativement sans aucune connaissance du sujet et initié l’elearning « interne » au sein de l’organisation Service Européenne.

Une formation CEGOS sur le sujet puis l’appui de notre collègue américain en charge du développement sur Lectora m’ont permis de démarrer. J’ai ressenti le besoin d’avoir une connaissance plus poussée sur Lectora seulement deux ans plus tard.

 

On dit habituellement que Lectora est un PowerPoint plus en raison de sa facilité de prise en main. C’est vrai. Il faut quand même avoir accès à des ressources informatiques et des experts ponctuellement.

Considérant les coûts habituels de développement il parait difficile de développer et déployer de l’elearning pour un effectif de moins de 500 personnes réparties dans plusieurs pays.

Quelques années et cheveux blancs plus tard c’est pourtant c’est ce que nous faisons, nous produisons du contenu elearning  pour supporter notre organisation internationale (formations techniques aux produits et applications services).

Le logiciel Lectora, incluant des animations Flash, des vidéos et des démos dynamiques  Captivate répond largement à nos exigences et nous donne l’interactivité nécessaire pour capter l’apprenant. La fonctionnalité Integrator nous permet, malgré quelques réserves, d’importer des contenus Powerpoint.

 

exemplehillrom.png

 

Un élément essentiel, primordial, dans notre réussite a été le développement d’un vrai partenariat avec de vrais professionnels : nos collègues américains, notre prestataire elearning aux états unis : CTC : Creative Training Concept (collaboration aisée par email et Skype) et l’agence de traduction Raptrad (Traduction texte + audio) en France. Un travail de fond nous a permis de personnaliser au maximum nos modules Lectora pour répondre aux besoins de nos personnels techniques. Nous n’utilisons pas les modèles standards proposés mais en avons développé un répondant à nos besoins.  De plus, un vrai travail initial de standardisation nous permet aujourd’hui d’avoir une maitrise de nos coûts de développement et du temps de développement sur les nouveaux projets.

Nous développons des modules utilisables en ligne ou en versions CD et USB (pour faire face aux problèmes éventuels d’accès réseau auxquels nos techniciens itinérants peuvent faire face). Nos modules intègrent au besoin des guides d’activités. Les scores aux tests sont suivis en ligne ou imprimés et signés selon l’utilisation.

Dans un but de gestion optimisée des couts nous nous avons standardisé l’utilisation de Lectora en Europe (et USA). Cela nous a permis d’initier d’autres services à l’elearning et d’optimiser les développements par le partage des contenus à travers l’organisation.

Les modules étaient habituellement publiés en AICC mais nous passons tranquillement au standard SCORM puisque c’est l’avenir.

 

Je peux dire après quelques années de pratique que :

-chaque évolution d’internet explorer, du logiciel lui-même, chaque changement de plateforme LMS est un challenge potentiel.  Mais cela fonctionne globalement bien.

-il y a une chose que j’apprécie particulièrement : on fait globalement ce qu’on veut avec Lectora, chaque idée va tôt ou tard devenir une solution appliquée.

-nous avons utilisé deux LMS au cours des années passées et le changement de l’un a l’autre s’est fait sans problème particulier concernant le fonctionnement des modules.

-considérant notre développement à l’international, ce travail effectué nous permettra de supporter efficacement nos distributeurs en Europe de l’Est, au Moyen Orient, en Amérique Latine et en Asie.

 

Lény Rodriguez
Responsable Formation Services EMEA

 

Cette catégorie d'articles est dédiée à la présentation de nos usages des logiciels Trivantis pour lesquels nous sommes distributeurs francophones. Nous nous attachons dans cette rubrique à avoir une démarche constructive dépassant la seule information commerciale.

Par jf.lecloarec - Publié dans : Trivantis
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mardi 27 mars 2012 2 27 /03 /Mars /2012 16:19

Skolanet était présent début mars lors d'un open-coffee brestois dédié aux TICE et aux apprentissages. Une sorte de petite répétition avant les rendez-vous du 5 avril et des rencontres bretonnes des TICE et du e-learning.

La soirée était coordonnée par l'AFEIT qui avait accepté d'aborder le sujet de l'usage des nouvelles technologies pour les situations apprenantes. Etaient présent des animateurs de la sphère formative et informative à la pointe (géographiquement certes mais pas seulement !): Jivé Créations, Bookbéo, KMB Partners et et bien sur votre serviteur.

Pour ne pas rester cantonné à une vision strictement éducative, j'avais fait le choix d'orienter mon intervention sur 2

 axes. Le premier en posant quelques jalons sur les champs du e-learning directement inspirés des travaux de S. Vacaresse, intervenant dans le master ingénierie du e-learning de l'université de Rennes . Le second en présentant quelques visuels issus du baromètre européen du e-learning récemment édité par Crossknowledge, le Féfaur et l'IPSOS (Pour télécharger le Baromètre européen du e-learning cliquez ici)

 

Voici donc mon intervention, "dans les conditions du direct" comme dirait un proche partenaire de Skolanet :

 

Diaporama sonorisé avec Snap!

 

J'espère que ce petit tour d'horizon vous aura apporté quelques points de repères, n'hésitez pas à utiliser la zone de commentaires pour compléter cette présentation, ils sont faits pour !

 

Tous mes remerciements pour les droits d'utilsiation des sources.

Par jf.lecloarec - Publié dans : Manifestations
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 9 mars 2012 5 09 /03 /Mars /2012 14:21

outil.jpg

 

 

 

Les outils enrichisseurs de PowerPoint nous sont régulièrement cités comme outils de production e-learning par excellence. Nous nous sommes amusés à oser un comparatif avec Lectora Inspire, un vrai outil auteur qui se distingue des enrichisseurs de PowerPoint leader du marché à bien des égards.

 

 

La personnalisation de l’interface est très limitée dans un « Articulate like ». Vous pouvez certes jouer avec le masque de PowerPoint et les couleurs du player mais il vous est impossible de customiser vos modules à 100%. Un outil auteur vous laisse une grande marge de manœuvre pour intégrer toutes vos chartes graphiques.

Lectora Inspire est conçu comme un livre. Vous y organisez vos pages comme bon vous semble, en les regroupant par chapitres par exemple. Ceci s’avère particulièrement intéressant puisqu’il est possible de porter le tracking chapitres par chapitres.

 

ecran.png

L'interface de Lectora : Arborescence des objets à gauche, visuel du module immédiat

 

Lorsque vous travaillez sur un module avec un enrichisseur, vos ressources et leur articulation sont définitivement intégrées au module. Avec un outil-auteur vous allez pouvoir stocker vos ressources et séquences de ressources pour les partager en mode collaboratif et en faciliter la réutilisation.

Les enrichisseurs utilisent les animations de PowerPoint. Ceci peut s’avérer suffisant pour dynamiser l’affichage du texte par exemple. Mais cet usage implique un déroulement linéaire du module. La richesse des animations dans un outil auteur permet d’aller nettement plus loin dans la scénarisation. Dans Lectora Inspire par exemple, une animation (appelée action) se traduit par un effet de type transition conditionné à un clic, double-clic, un clic droit, un simple passage de la souris… elle peut de plus être conditionnée au succès à une réponse de question ou au déroulement d’une autre action sur un autre objet. Ces modalités ouvrent la porte à une autre scénarisation des modules qui les sortent d’un déroulement classique souvent répétitif.

 

question.png

Propriétés des actions dans Lectora : Utiliser les conditions pour scénariser

 

L’intégration de contenus flash et la multiplicité des formats vidéos, y compris en streaming donne une autre dimension aux modules. L’intégration de démonstrations ou de vidéos provoque de nouvelles opportunités. Vous pouvez par exemple composer un quiz directement en lien avec une vidéo ce qui est beaucoup plus complexe à réaliser dans un environnement strictement basé sur PowerPoint.

Enfin, nous sommes entrés dans l’ère de la mobilité. Les enrichisseurs de Powerpoint exportent les modules en flash, format non interprété par les iphones et les ipad. Lectora Inspire permet de publier les modules en html et sont parfaitement interprétés par tous les navigateurs !

 

Vous avez saisi la richesse d’une solution outil-auteur comparée à un outil strictement orienté rapid-learning. L’intérêt est de disposer d’une vraie panoplie vous permettant la réalisation de contenus riches, des plus linéaires aux scénarios multibranches les plus élaborés, pouvant s’apparenter à de vrais  learning games.

Bref c’est l’outil auteur c’est le couteau suisse face au canif !

 

En savoir plus :

Faire un essai gratuit 30 jours avec Lectora Inspire

Découvrir Lectora Inspire, tutoriels en français

Learning games : Pour mieux comprendre

 

Cette catégorie d'articles est dédiée à la présentation de nos usages des logiciels Trivantis pour lesquels nous sommes distributeurs francophones. Nous nous attachons dans cette rubrique à avoir une démarche constructive dépassant la seule information commerciale.

Par jf.lecloarec - Publié dans : Trivantis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 17 février 2012 5 17 /02 /Fév /2012 11:00

logorencontres.png

 

 

Les rencontres bretonnes des TICE et du e-learning ont été créées en 2011 pour rapprocher les acteurs bretons de la formation sensibles au développement des formes d’apprentissages en lien avec les nouvelles technologies.

 

 

Rapprocher le réel du virtuel est notre ambition. Co-organisé par Skolanet et Luglearning, cette manifestation vise à rassembler dans un esprit convivial des personnes qui ont l’habitude d’échanger en ligne via mail, visioconférence ou réseaux sociaux…

Il s’agit aussi d’aborder des problématiques de formations d’actualités. Il est important de pouvoir échanger de vive voix, de pouvoir confronter des avis, de partager des expériences. C’est tout le sens que nous souhaitons donner à ces rencontres pour qu’elles marquent chaque année un temps de réflexion pour les professionnels, un temps de découverte et de prospective également.

 

rencotres

 

Les rencontres se dérouleront à l’espace savoir et métiers de Ploufragan près de St-Brieuc. La structure est organisée en 3 espaces :

Le premier espace de 100 places accueillera 2 tables rondes d’environ 1h30 et réunissant des professionnels des TICE et du e-learning. Nous avons fait le choix d’une table ronde sur les langues en réponse à des problématiques soulevées lors de premières rencontres de Brest en 2011. Nous avons également souhaité aborder l’actualité en évoquant dans l’après-midi le m-learning et  les apprentissages nomades via smartphones et tablettes.

Le second espace est orienté salon. Des entreprises et acteurs spécialisés sans le domaine des TICE et du e-learning présenteront solutions logiciel et projets tout au long de la journée.

Enfin, le troisième espace, pouvant accueillir une trentaine de personnes, proposera des ateliers de présentations pour des projets en cours et des témoignages, dans un contexte favorables aux échanges et aux questionnements.

 

Les inscriptions sont ouvertes, l’entrée est gratuite. Vous serez accueillis par des étudiants de l’IUT de St-Brieuc avec qui nous avons mis en place un partenariat pédagogique.

Si vous souhaitez proposer un stand ou participer aux présentations, il reste encore quelques places, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Par jf.lecloarec - Publié dans : Manifestations
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 16 janvier 2012 1 16 /01 /Jan /2012 23:10

http://es.el.platano.canario.acomerya.com/banane2.jpg

 

 

Si vous êtes comme moi,  vous versez parfois du côté obscur de la force, un côté un peu délire, une forme de crise de créativité souvent absurde  mais qui vous amène finalement à des raisonnements pas si idiots qu’il n’y parait. En voici une que j’ai intitulé « De la nomad’titude au syndrome de la banane » - je vous vois déjà sourire, mais je vous avais prévenu !

 

 

Alors voilà, commençons par définir la nomad’titude. Dans un contexte d’apprentissage général  je la définis comme « un comportement suivant lequel un individu agrège de l’information en tout lieu et à tout moment par l’usage de terminaux mobiles ».  Je vous mettrai bien un copyright dessus mais je préfère le garder pour la déclinaison suivante du concept précédent (suivant, précédent, dur à suivre tout ça...) car je vois les bras se lever et les remarques fuser sur le fait qu’il ne faut pas confondre apprentissage et information, qu’il ne suffit pas de savoir pour comprendre et que… bref,  je vous la refais en mode e-learning :


« La nomad’titude est la capacité à s’approprier des contenus de formation, en réponse à des besoins du moment, et en s’affranchissant des contraintes d’un espace organisationnel »

et là je dis ©.


Si vous me suivez toujours passons à la seconde étape. Car la nomad’titude n’est pas un concept si nouveau… Elle est permise par un ensemble de facteurs que l’on retrouve dans un fruit : la banane. Je vous propose ci-dessous un petit tableau comparatif de quelques caractéristiques d’un module m-learning et de ce joli fruit :

 

    Module m-learning     Banane
Contenus           

 

Riche : textes, images ,audio, vidéo

 

Riche : Sucre, vitamines

Ergonomie

 

Facile d’utilisation : Taille du terminal, menus adaptés, zones déroulantes, glisser-déposer, boutons

 

Facile d’utilisation : Accessible rapidement, couleur indicative (verte pas mure, jaune à point, noire à éviter)

Mobilité

 

En tout lieu : Formes étudiées, systèmes embarqués

 

En tout lieu : Bonne prise en main, bonne protection

Interactivité

 

Ludique : Jeux, quizz, géolocalisation, scénarios   

 

Ludique : se déguste nature ou cuisinée, crue ou cuite, par les 2 bouts aussi

 

Vous l’avez compris les similitudes sont nombreuses et si vous prenez un régime de banane vous retrouvez même la base d’un LMS regroupant ses grains de formation.


Mais que retirer de cette réflexion ? Poursuivons le raisonnement en rappelant le postulat suivant : Le sportif utilisant la banane est plus performant. 
Par analogie  l’apprenant utilisant le m-learning devient lui aussi plus performant !


Et là, alors là, c’est la révélation…  Pour tous les pédagogues et tous les développeurs de contenus un seul mot d’ordre pour 2012 : Faites naturel ! Vos modules doivent s’inspirer de la facilité d’usage de la banane tout en étant aussi riche pour celui qui l’utilise ! Faites simple comme la banane et vous rendrez les contenus universels car tous les singes du monde mangent des bananes !


Eh oui je vous l’avais dit, le fameux côté obscur de la force…  Promis la prochaine fois je fais plus soft mais en ces temps économiques pas toujours réjouissants avouez que cela fait du bien de retrouver un peu la …


bon OK j’arrête, bonne année 2012 à tous !

Par jf.lecloarec - Publié dans : Ingénierie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 9 décembre 2011 5 09 /12 /Déc /2011 11:31

supporter.JPG

 

 

 

Dans le cadre de nos travaux sur le m-learning, nous nous sommes intéressés à l’application du m-learning pour apprendre des chansons. L’origine de cette réflexion était de proposer à un groupe de supporters d’apprendre rapidement et simplement les airs chers à leur club fétiche.

A titre expérimental,  nous avons développé un outil pour apprendre l’hymne breton, le bro gozh ma zadoù, sur un smartphone.

 

 

Après quelques tests et retours d’utilisateurs, Il s’avère que le m-learning présente des intérêts non négligeables dans ce type d’apprentissage, décryptage :

 

Les connaissances à acquérir sont relativement peu nombreuses. Il y a peu de texte et des boutons d’action déclenchent les éléments multimédias. La taille de l’écran n’est donc pas ici un facteur rédhibitoire. L’ergonomie du module proposé est très acceptable, en tout cas sur les smartphones testés.

Les éléments à mémoriser sont ici de 2 natures : les paroles et la musique. Le recours au multimédia permet d’aborder ces 2 dimensions. Nous avons fait le choix d’en proposer une troisième en intégrant une vidéo au module. C’est un autre vecteur qui permet d’avoir une « vision » de ce qui est entendu.

Le mobile-learning doit à mon sens se positionner comme un apport de grains de formation complémentaires à l’existant. Dans notre exemple, les connaissances acquises via le smartphone sont répétées dans le stade. Nous nous rapprochons finalement d’une forme de blended learning au cours duquel alternent  formation distancielle et présentielle de groupe.

Le recours à une solution orientée m-learning suppose aussi une possibilité d’intégrer des tests pour aller au-delà de la seule lecture/écoute des paroles. Pour chaque partie de la chanson nous proposons 2 questions. La première vise à réécouter les vers de chaque couplet pour les remettre dans l’ordre. Il s’agit ici de faciliter la mémorisation par la fragmentation et la multiplication de l’écoute. De plus, le recours à des écouteurs par les utilisateurs favorise une concentration propice à la mémorisation.  La seconde question présente chaque couplet sous la forme d’un texte lacunaire. L’apprenant est amené à répéter intérieurement (ou pas d’ailleurs) chacune des paroles avant de valider sa réponse. Bien sûr, dans notre contexte sportif, l’attribution d’un score pour les exercices vise à stimuler la répétition par l’apprenant en stimulant son esprit de compétition.

 

bg2   bg1

Des exercices interactifs et multimédias

 

Enfin, la mobilité du smartphone apporte un confort d’organisation de l’apprentissage. Nous sommes ici dans la configuration d’un besoin qui s’exprime dans des circonstances précises et nécessitant une réponse « just in time » : lors des déplacements, en attendant le démarrage de l’évènement, à la mi-temps…L'accès au module peut être facilité par un QR-code :

 

brogozhcode.png

 

Le développement des usages nomades est en pleine expansion. Le smartphone est un outil désormais grand public. Apprendre un hymne est un exemple de ce qui peut être réalisé dans le domaine éducatif, à chacun d’imaginer des modules pour apprendre une recette, appréhender l’utilisation d’une nouvelle machine, apporter une note pédagogique dans un contexte touristique…

 

En savoir plus :

Notre rubrique Antoine et le m-learning

Développer  des contenus mobiles avec Lectora Inspire

Développer des contenus avec Appcobra

Par jf.lecloarec - Publié dans : Ingénierie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 2 décembre 2011 5 02 /12 /Déc /2011 10:02

http://www.radio-emeraude.org/wp-content/uploads/2011/10/logohebdotransp.png

 

 

Radio Emeraude, radio diffusant en zone rurale sur la pointe Bretagne a été retenue par la Région Bretagne pour son projet « Heb!doWeb » (prononcer Hep do Web ! "en mode international").

 

Ce projet vise à vulgariser l’utilisation de sites Web orientés 2.0 à l’occasion d’une interview screencastée entre un journaliste animateur radio (François Brunner) et un consultant (Jean-François Le Cloarec de Skolanet). L’interview est diffusée en mode audio sur les ondes et reprise dans une version vidéo sur une chaine Youtube accessible depuis le site de la radio.

En termes de contenu, il s’agit de présenter chaque semaine un nouveau site web proposant un service original sur la toile. Chaque interview est organisée selon le plan suivant : Le premier temps permet de présenter la page d’accueil afin de situer le contexte et de proposer un accès rapide aux fonctionnalités du site. Le second temps consiste en une démonstration illustrée par une problématique réelle d’utilisation. Un troisième temps suggère d’autres possibilités d’utilisation.

Sur la forme,  les 2 participants essaient de trouver le juste compromis pour une diffusion radio et en ligne avec l’image. Plusieurs formats ont été testés, notamment grâce à l’aide de Laurent, un jeune aveugle qui a prêté son concours pour évaluer la compréhension des interviews par le seul canal audio. Le ton employé par les 2 protagonistes se veut convivial et parfois humoristique. Cela donne une autre façon de réaliser des présentations d’outils informatiques qui paraissent à mon sens plus dynamiques que des screencasts monocordes durant lesquels la voix n’apporte pas toujours l’effet escompté. Mais c’est mon avis forcément partisan, je vous invite à utiliser la zone de commentaires pour donner le vôtre.

 

This div will be replaced

 

 

Techniquement, les enregistrements sont effectués en studio. Le son est retraité et monté par le technicien de la radio pour un format 3-5 minutes. La vidéo de l’écran est réalisée grâce au logiciel Camtasia (inclus dans la suite Lectora Inspire). Elle est synchronisée avec le fichier son et légendée avec le même logiciel. Les fichiers disponibles en HD sont chargés sur une chaine youtube pour une consultation sur poste fixe mais aussi pour une diffusion en mode nomade (smartphones, tablettes).

La présentation de 40 sites est au programme, la pré-liste que nous avons réalisée est quasi complète mais nous sommes bien sur ouverts à toute nouvelle suggestion ! Bonne découverte de Heb!doWeb et venez découvrir chaque semaine un nouveau site !

Par jf.lecloarec - Publié dans : Acteurs du e-learning
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés